Carl Lutz et le sauvetage des Juifs de Budapest

Carl Lutz
En se promenant le long des quais du Danube, plus précisément à quelques mètres du Mémorial aux chaussures se tenait jusqu’au 14 octobre une exposition intitulée « un sanctuaire dans la tempête : Carl Lutz et le sauvetage des Juifs de Budapest ». Alors que je faisais visiter à un groupe d’écoliers l’exposition, un touriste suisse s’approcha du groupe et me demanda : « que fait le drapeau helvétique au côté du Mémorial des chaussures ? Qui était Carl Lutz ? ».

L’obstruction parlementaire, une pratique bien partagée

szapary
N’y aurait-il qu’en France et de nos jours que les opposants au pouvoir établi cherchent les moyens d’entraver l’action des gouvernants ? En Hongrie, il y a près de 120 ans, une manière des plus originales de tordre le bras à l’opposition avait été conçue par une richissime aristocrate.

„Ego sum gallicus captivus”. Évadés des camps allemands, ces prisonniers français qui trouvèrent refuge en Hongrie…

„Ego sum gallicus captivus”.
Au total, ce sont près de 1200 soldats français internés dans différents camps allemands en Autriche et en Pologne qui parvinrent à s’évader et trouvèrent refuge en Hongrie. Beaucoup parmi eux purent travailler dans l’agriculture, dans des fermes, usines ou restaurants ou donnèrent des cours de français. Ils formèrent même une équipe de football qui disputa des matches contre des équipes locales. Une cinquantaine d’entre eux ont épousé des Hongroises. Des familles se sont ainsi formées, dont une partie a ensuite gagné la France après la guerre.

Un Observatoire de l´enseignement de l´Histoire en Europe. Pour quoi faire ?

Lamassoure
Alain Lamassoure, qui fut entre autres ministre délégué aux Affaires européennes dans le gouvernement Balladur, avant de siéger vingt années durant au Parlement européen (1999-2019) se déclare Européen convaincu, en même temps que patriote attaché à l´autonomie de son pays. Ce qui n´est pas incompatible.

Conférence débat avec l’économiste Alain Deneault

JNE
Le 7 janvier dernier a eu lieu une conférence débat en ligne avec comme invité d’honneur Alain Deneault. Organisée par l’association des Journalistes-écrivains pour la Nature et l’Ecologie (JNE), les discussions ont touché le thème de l’économie de la nature, et de ce qu’est l’économie en elle-même. Le débat a été animé par Suzanne Körös et Jean-Luc Fessard. Retrouvez la retranscription vidéo sur le lien suivant : https://jne-asso.org/blogjne/2021/01/17/la-video-de-la-rencontre-debat-jne-avec-le-philosophe-alain-deneault-a-propos-de-son-essai-leconomie-de-la-nature/.

Célébré chaque année le 22 janvier, l´hymne national hongrois demeure un modèle du genre

Himnusz
Ce 22 janvier, les Hongrois célébraient la „Journée de la Culture hongroise”. Une célébration très suivie non seulement en Hongrie, mais également par les milieux de la diaspora. Journée instaurée en 1989, en souvenir de la rédaction du texte de l´hymne national par le poète Ferenc Kölcsey le 22 janvier 1823 (publié en 1832).  

2021 : après Beethoven, Cziffra…. (année du centenaire)

2021 : après Beethoven, Cziffra….  (Année du centenaire)
Décidément, nous sommes gâtés… Après Beethoven, nous célèbrerons en novembre prochain le centenaire de la naissance d´un autre grand musicien : Georges (György) Cziffra. Une „année Cziffra” qui sera célébrée non seulement en France et en Hongrie, mais dans le monde entier. Nous avons déjà évoqué le souvenir de ce pianiste hongrois qui, un beau jour d´octobre 1956, débarquait à Paris avec pour seul bagage son talent. Alors pratiquement inconnu en France. Un petit rappel sur le passé de ce pianiste qui allait émerveiller le public parisien, puis le monde entier par sa virtuosité et ses talents d´improvisateur (1).