Édito

Edito
Au seuil de cette nouvelle année 2023, j’associe mes souvenirs au colloque du centenaire de la revue Europe dont l’esprit et les traditions nous inspirent. Tout particulièrement le volet « Voix d’Europe » et « Guerres et paix vues d’Europe » Cette revue est proche de nous, car nombre de jeunes talents de l’Europe centrale et orientale ont été découverts et édités par Romain Rolland, Jean Guéhenno et Jean-Richard Bloch. L’histoire de la découverte de Panait Istrati est la plus connue, mais leur contribution à la naissance d’un des meilleurs essais de Ervin Sinkó est plutôt oubliée. Romain Rolland a trouvé sa confession poignante. Sinkó a assumé le rôle de chef révolutionnaire en 1919 puis il a émigré et il est devenu apatride. Les pérégrinations de Sinkó s’achèvent pour quelques temps, ses œuvres sont bien accueillies à la rédaction de la revue à Paris.  Le rôle messianique, le rôle du révolutionnaire reviennent dans ses réflexions qui seront publiées simultanément dans Europe et dans la revue Korunk à Cluj (Kolozsvár). La tragique tourne au comique avec la figure de certains héros.  Jean-Richard Bloch - assistant à la présentation de Švejk de Hašek au théâtre du Piscator à Berlin – découvre, en la figure du brave soldat, le anti-héros de l’époque.

Visite de l’association “Les petits mousquetaires” : une association à destination des enfants francophones de Budapest

Les petits mousquetaires
Lundi 25 mars au matin nous nous sommes rendus dans le centre éducatif Bárányfelhő dans le 7ème arrondissement de Budapest à quelques pas de la station de métro Hősök tere. C'est à cet endroit que se trouve l’association Les petits mousquetaires, un organisme à but non lucratif à destination des enfants francophones de Budapest. L’objectif selon Cécile, responsable des activités et des animations, “faire parler et interagir les enfants en français”.

Retour sur la 14ème édition du Festival du Film francophone

Festival du film francophone
À l’occasion de la 14e édition du Festival du Film francophone, l'Institut français et ses différents partenaires ont présenté une sélection éclectique de vingt-quatre films. Les projections ont eu lieu du 28 février au 10 mars 2024 à l'Institut français, au cinéma national Urania ainsi qu’au centre culturel Turbina. La clôture du festival est l’occasion pour nous de faire un retour sur les films que nous avons pu voir.

Budapest : pour ouvrir sa saison de printemps, l’Opéra ressort un compositeur tombé dans l’oubli : Pietro Mascagni

Mascagni
Pietro Mascagni : „compositeur italien né le 7 décembre 1863 à Livourne, mort le 2 août 1945 à Rome”. Que sait-on de lui ? Pas grande chose à vrai dire, sinon qu’il nous a laissé un opéra, le seul encore joué de nos jours : „Cavalleria rusticana”. Et pourtant…. Ce fils de boulanger, élève de Ponchielli et condisciple de Puccini fut célébré en son temps.

De Paris à Budapest, les Mémoires du Danube de Thomas Gabriel Leichtner

Thomas Gabriel Leichtner
Le 24 février 2024, la librairie Prélude de l’Institut Français organisait une rencontre avec l’écrivain Thomas Degré, ou Thomas Gabriel Leichtner, autour de son livre sorti en 2023, Mémoires du Danube. Cette discussion, animée par Éva Vámos, rédactrice en chef du Journal francophone de Budapest, a été l’occasion pour l’auteur d’échanger avec ses lecteurs hongrois sur les thématiques abordées dans son ouvrage.