Une femme peut en cacher une autre

nov.
16
Articles: 

Rencontre avec Safy Nebbou à Budapest, lors de la première de son film

À Budapest, c’est le festival Titanic qui a lancé le nouveau film de Safy Nebbou tout récemment sorti dans les salles de cinéma. Dans ce film, ovationné au cinéma Urania, Juliette Binoche interprète une femme et son double.

Posted By JFB en lire plus

Sur les traces de Viktor Orbán

nov.
12
Articles: 

Invitée début novembre par la librairie Latitudes de Budapest, Amélie Poinssot, journaliste du site Médiapart et auteure du livre « Dans la tête de Viktor Orbán » (Editions Actes Sud, 19,50 euros) a accordé un entretien au JFB.

Posted By JFB en lire plus

1989-1990. Qui se souvient encore du Premier ministre hongrois Miklós Németh? Et pourtant..

nov.
12
Articles: 

Une expérience qui serait intéressante à tenter : interroger dans les rues de Budapest les passants pour qu´ils nous citent les noms de ces deux hommes politiques hongrois qui, à dix ans d´intervalle, furent les plus jeunes Premiers ministres de leur temps. Sans nul doute, beaucoup nous répondraient sans hésiter pour l´un : Viktor Orbán, Premier ministre à 35 ans en 1998, pardi ! Et pour l´autre ? Je donne à parier que bien peu sauraient répondre : Miklós Németh, Premier ministre à 40 ans en 1988. Et pourtant…

Posted By JFB en lire plus

7 novembre 2019 : une folle journée dont les Budapestois se souviendront…

nov.
09
Articles: 

La route menant à l´aéroport (seule voie d´accès) fermée deux heures le matin et deux heures le soir. Le centre de la ville entièrement bouclé et interdit à la circulation. Rues et artères principales vidées de toute trace de vie en milieu de journée. Le principal pont de la ville et les berges du fleuve interdits aux piétons. Une ligne de métro fermée toute la journée, une autre (et deux lignes de tram) le soir. Lignes de bus détournées. Les bouches d´égout verrouillées. Les habitants de l´artère principale interdits de sortir de chez eux durant la matinée. Ou, pire, les autres, téméraires qui se sont aventurés dehors, empêchés de rentrer chez eux le soir. Et tutti quanti. Question : où sommes-nous ? En Sibérie ? Au Japon suite à une catastrophe nucléaire ? En Asie avant l´arrivée d´un tsounami ? Non. Nous sommes tout bonnement en Europe, à Budapest, en ce 7 novembre 2019.

Posted By JFB en lire plus

La légende de Robert Capa hante toujours Paris

nov.
06
Articles: 

C’est, sans aucun doute, la plus courte et la plus originale des expositions qui s’est tenue dans le cadre de la 23ème édition de Paris Photo dont les portes s’ouvriront officiellement au Grand Palais du 7 au 10 novembre. Lundi 4 novembre, une petite centaine d’invités ont, en effet, pu visiter, l’espace d’une seule journée, l’ancien atelier du photographe d’origine hongroise Robert Capa (de son vrai nom Endre Ernö Friedmann) où il s’était installé avant-guerre avec quelques amis qui, plus tard, sont devenus des légendes de la photographie comme David « Chim » Seymour et Gerda Taro.

Posted By JFB en lire plus

5 sites hongrois à visiter absolument

nov.
04
Articles: 

Nous avons sélectionné pour vous 5 sites hongrois à visiter absolument.

Vous êtes un expatrié en Hongrie et aimeriez en apprendre davantage sur ce pays? Ou vous êtes simplement intéressé par la culture hongroise? Nous avons sélectionné pour vous 5 sites hongrois à visiter absolument. Ils abordent des thématiques variées, qui conviendront à tous les goûts. Actualités, cuisine, histoire… Parcourez-les selon vos centres d’intérêt!

Posted By JFB en lire plus

Climat, l'expo à 360°

nov.
04
Articles: 

BNP Paribas, la Fondation BNP Paribas et l’Institut français de Budapest organisent l’exposition intitulée « Climat, l'expo à 360° » du 4 novembre 2019 au 13 décembre 2019.

Climat, l'expo à 360° fait le point sur les questions soulevées par l’augmentation des gaz à effet de serre liée aux activités humaines.

Posted By JFB en lire plus

Une école primaire bilingue francophone à Nyíregyháza en septembre 2020 : une première en Hongrie

nov.
04
Articles: 

Entretien avec Hugues Denisot, attaché de coopération linguistique et éducative

JFB : Quelle place a occupé ce projet de section primaire bilingue francophone dans votre action au sein du Service de coopération et d’action culturelle ?

H. D. : Je tiens à dire que je n’ai pas focalisé mon action sur un credo unique axé sur les sections bilingues. Quand je suis arrivé, il y a quatre ans, je n’avais pas d’idée préconçue. La réflexion générale en matière de politique linguistique portait sur l’enseignement du français Langue 2, sur les sections bilingues des lycées, ainsi que sur le soutien aux écoles qui proposent le français Langue 1 à l’école primaire. Les sections bilingues étaient entrées dans une phase de labellisation qui avait été lancée par la collègue qui m’avait précédé. J’ai donc continué à œuvrer dans ce sens si bien qu’actuellement neuf sections bilingues possèdent le LabelFrancEducation. Il était important d’entretenir et de confirmer l’intérêt porté aux sections bilingues mais il était tout aussi important de soutenir l’enseignement du français LV1, LV2 voire LV3. Notre action est souvent liée à celle des enseignants eux-mêmes, le dynamisme, l’implication d’un enseignant, d’une équipe nous obligent à être présents à leur côté quel que soit le contexte d’enseignement.

Posted By JFB en lire plus

Budapest : Schubert et Donizetti réunis pour le temps d´une soirée

nov.
02
Articles: 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Concert de la Toussaint au Palais des Arts (Müpa)

Si vous me demandiez ce qu’il y a de commun entre Franz Schubert et Gaetano Donizetti, je serais bien en peine de vous répondre, sinon qu´ils furent tous deux nés la même année (1797). Avec cette différence que le second survécut vingt ans au premier. Et pourtant, deux compositeurs associés dans un même concert en cette soirée de la Toussaint. De plus, avec deux œuvres de caractères a priori foncièrement différents : une symphonie du premier et le Requiem du second. Pour combler le tout, agréable cerise sur le gâteau, des œuvres dirigées par une jeune femme, au demeurant charmante, l´Italienne Speranza Scappucci (46 ans).  

Posted By JFB en lire plus

1956 : 63 ans déjà…

oct.
23
Articles: 

A supposer qu´ils avaient alors à peine 20 ans, les combattants de 1956 ont aujourd’hui plus de 80 ans… Des journées qui, pour la grande majorité, relèvent donc davantage des manuels d´Histoire que du souvenir… Comment ces nouvelles générations abordent-elles cette période ? Difficile à dire...

Posted By JFB en lire plus

Pages

Subscribe to Le Journal Francophone de Budapest RSS