La France en Hongrie

Lundi 7 juillet 2014, Mme Jeanne Dubard-Kajtár a reçu de M. Roland Galharague, Ambassadeur de France en Hongrie les insignes de Chevalier dans l’Ordre de la Légion d’honneur en présence de diverses personnalités dont M. János Martonyi, Ministre hongrois des Affaires étrangères. Après que M. Galharague ait résumé la carrière de Mme Dubard-Kajtár et souligné son engagement au service des Français de l’étranger et du commerce extérieur de la France, celle-ci a prononcé, avec une grande émotion, quelques mots, très touchants, sur l’importance du bénévolat et du service envers les autres, tout en remerciant tous ceux et celles qui avaient été et sont encore à ses côtés, tant sur le plan personnel, que professionnel. Actuellement Avocate fiscaliste chez Deloitte Hongrie, Conseiller consulaire, Présidente de l’UFE Hongrie et Conseiller du commerce extérieur de la France, Mme Dubard a affirmé sa volonté de poursuivre son action au service de tous et de consacrer à chacun le plus de temps possible.

Elections consulaires 2014

Pour la première fois à partir du 14 mai 2014 par Internet  et le 25 mai en personne les Français de l’Etranger vont pouvoir élire, pour six ans, leurs Conseillers consulaires. Sur les 443 Conseillers consulaires élus, trois le seront pour la circonscription de Hongrie. Ces Conseillers,  en plus de leur fonction de relais des Français établis dans leur circonscription, seront aussi grands électeurs pour l’élection des Sénateurs des Français de l’étranger et des membres de l’Assemblée des Français de l’étranger.

Nous vous présentons ici les trois listes candidates : Conseiller consulaire, votre Relais citoyen en Hongrie (avec le soutien de l’UMP), Français du Monde en Hongrie avec le soutien de l'ADFE et de l'Assemblée Citoyenne de Budapest et l’Alliance Solidaire des Français de l’Etranger.

La censure et l’autocensure dans le monde

Rencontre avec les historiens François Cadilhon et Philippe Chassaigne au colloque international de Bordeaux.

L’histoire de la censure est étroitement liée à l’histoire des livres, de la presse, mais couvre l’ensemble de la production culturelle y compris le cinéma. En Hongrie, c’est au siècle des Lumières qu’un texte emblématique sur la censure fut édité en latin dont l’auteur, jacobin, Martinovics a gardé le secret jusqu’à son exécution.

Le temps retrouvé

Expositions ROZSDA

En hommage à Endre Rozsda pour le centenaire de sa naissance deux expositions de grande envergure ont eu lieu à Budapest. Peintre originaire de Mohács, il a trouvé une seconde patrie auprès des surréalistes à Paris et un atelier au Bateau-Lavoir. Son oeuvre fut  célébrée à Budapest d’abord à la galerie Várfok, ensuite à la Galerie Nationale Hongroise.

 

Rencontre avec le réalisateur Guillaume Nicloux

La Religieuse dans les salles à Budapest

Diderot et le Siècle des Lumières sont toujours d’actualité. Guillaume Nicloux a réalisé une nouvelle adaptation cinématographique de la Religieuse de Diderot dont la première a eu lieu à Budapest dans le cadre des Journées du Cinéma Francophone. Ce roman de Diderot n’était connu que par un cercle restreint du vivant de l’auteur et a connu une postérité mouvementée du fait de la censure. A l’origine de « l’histoire de l’infortunée sœur Suzanne » il y avait un fait divers.

 

Vers l’étiquette de cour : un dîner officiel de Saint-Louis et d’Henri III d’Angleterre à Paris en 1254

A la mémoire de Jacques Le Goff

Éva Vámos : Monsieur Jacques Le Goff vous êtes directeur d’études à l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales et professeur au Collège de France. A Budapest dans la salle comblée de la Nouvelle Mairie vous avez choisi de donner un titre surprenant à votre conférence : Vers l’étiquette de cour, un dîner officiel de Saint-Louis et d’Henri III d’Angleterre à Paris en 1254. On croirait à un sujet futile, et cependant vous avez traité des questions essentielles pour comprendre la société de l’époque!

Jacques Le Goff : Nous avons la chance de posséder un texte assez détaillée qui est l’œuvre d’un moine bénédictin anglais qui vivait à ce moment-là . Il n’était pas présent à ce banquet, mais il était très bien renseigné et nous donne une description de ce banquet qui montre que les cours royales sont en train de s’organiser dans la chrétienté du XIIIe siècle. Ce banquet nous indique quelle est l’organisation qui annonce ce qui sera l’étiquette de cour, les règles de bienséance auxquelles non seulement les participants, mais les rois eux-mêmes sont obligés de se conformer.

Amour et turbulences

Rencontre avec le réalisateur Alexandre Castagnetti

aux Journées du film francophone

Alexandre Castagnetti a rencontré son public à Budapest après la première hongroise de son film Amour et turbulences dont il a parlé spécialement pour notre journal. C’est une comédie romantique autour d’un couple durant un vol transatlantique entre New-York et Paris, le voyage le plus bouleversant de leur vie. En réalité ce n’est qu’une rencontre fortuite: Julie et Antoine se sont quittés il y a de longues années. Leur histoire d’amour reste un souvenir douloureux. Mais dans ce récit il y a du grotesque et de l’humour. Ce sujet de remariage est très français selon certains critiques.

Objectif transparence

Législatives 2014 : la Hongrie sous les projecteurs  

Vendredi 31 janvier, Transparency internationale Hongrie et l’Institut pour la responsabilité fiscale,  ont présenté une étude sur l’absence de transparence dans la gestion et le processus de prise de décisions au sein du secteur public et de l’appareil politique en Hongrie, étude réalisée dans le cadre du projet « Que choisissons-nous ? ». Ces deux ONG ont dressé dans six domaines  un état des lieux « a priori » en examinant : le processus de prise de décisions, la loi de finance, le financement de la campagne électorale, la liberté d’information, les marchés publics et la lutte contre la corruption. Les résultats sont déjà pour le moins alarmants. Au cours des deux mois à venir le groupe d’experts mis en place évaluera les conséquences budgétaires des promesses des candidats et le financement de chaque campagne, un premier pas vers une normalisation de la « situation » hongroise.

Beaux et amers

La mémoire du ghetto de Budapest


La veille de l’anniversaire de la libération du camps de concentration d’Auschwitz deux beaux livres viennent de sortir à Budapest grâce à l’audace d’une célèbre maison d’édition. Des poèmes dans une édition bilingue et de la prose, un récit dans la lignée des récits de Sholem Aléchem. 
 

La France en Hongrie

A l’approche du 14 juillet, M. Roland Galharague, Ambassadeur de France en Hongrie, a accepté, d’évoquer les grands axes de la relation franco-hongroise. Une rencontre particulièrement importante en cette période où règnent quelques incertitudes sur la politique hongroise, tant sur le plan de son économie que sur le respect des principes fondamentaux du droit européen.

Publicité

En kiosque

Visages politiques

Devises

Syndication

Syndiquer le contenu