Vous êtes iciInternational

International


International

Libération d’un hongrois

István Papp, lieutenant colonel à la retraite, est un employé hongrois de la mission conjointe de l’ONU et de l’Union africaine au Darfour. Il travaillait sur la démobilisation des groupes armés quand il a été enlevé à El Fasher, la capitale historique du Darfour, le 7 octobre dernier, quelques heures après l’arrivée d’une délégation du Conseil de sécurité de l’ONU. Deux de ses collègues kidnappés en même temps, avaient réussi à s’échapper.

Les Hongrois de l'étranger demandent la double nationalité

Depuis le lundi 3 janvier, les personnes d'origine hongroise et vivant dans les pays voisins de la Hongrie ont la possibilité d'acquérir la nationalité hongroise, selon la loi adoptée en mai dernier et entrée en application début 2011. Les critères d'obtention de la nationalité hongroise ont été simplifiés puisqu'il n'est plus désormais obligatoire d'avoir une résidence en Hongrie, mais seulement de prouver ses origines hongroises, de parler hongrois et de ne pas représenter un danger pour l'ordre public ou la sécurité nationale.

 

Les demandes peuvent être déposées dans plus de 90 missions diplomatiques à l'étranger et dans quelques 2200 bureaux d'enregistrement en Hongrie.

Joyeuse Europe à tous!

Depuis le 6 janvier la Hongrie assure officiellement la présidence du Conseil de l’Union européenne et ce jusqu'au mois de juin 2011, qui marquera la fin de la présidence du trio Espagne-Belgique-Hongrie.

Tourisme de présidence

Depuis le 1er janvier, la Hongrie assure la présidence du Conseil de l’Union européenne pour une période de 6 mois. Les professionnels du tourisme espèrent que cette expérience attirera l’attention sur la richesse culturelle de la Hongrie. La venue de délégations et plus largement de touristes pourraient ainsi générer des revenus considérables pour ce secteur, à court mais aussi à long terme.

CEDH: flou juridique pour les accouchements à domicile, la Hongrie condamnée

La Cour européenne des droits de l'Homme (CEDH) a condamné mardi la Hongrie pour violation du droit au respect de la vie privée et familiale, estimant que le flou de sa législation ne permet pas en pratique des accouchements à domicile. La requérante, Anna Ternovszky, était enceinte et souhaitait accoucher chez elle plutôt qu'en milieu médicalisé. Elle se plaignait de ne pas pouvoir le faire, les professionnels de la santé hongrois étant en pratique dissuadés par la loi de l'assister, voire risquaient une condamnation. La CEDH a estimé que la "vie privée" englobait "le droit de choisir les circonstances dans lesquelles devenir parent". Or la législation empêchant les professionnels de santé de l'assister a constitué à l'égard d'Anna Ternovszky "une atteinte à l'exercice de son droit au respect de la vie privée". "La question de l'assistance à l'accouchement à domicile par les professionnels de santé est entourée d'un flou juridique qui est source d'arbitraire", a regretté la Cour de Strasbourg.

Les révélations de WikiLeaks sur l’armée hongroise

Ces derniers temps, le portail WikiLeaks est au cœur des débats sécuritaires. Ce site d’investigation a récupéré 250.000 pages de documents secrets dont la majorité provient des sources confidentielles de la diplomatie américaine. Il s’agit donc d’un scandale à l’échelle mondiale qui nuit considérablement aux relations entre les pays. Les arcanes de la diplomatie semblent désormais pénétrables…

Présidence hongroise

Un défi à surmonter en pleine crise

Le mois de décembre représente la dernière ligne droite avant le début officiel de la présidence hongroise de l’UE. Un certain nombre de priorités semble désormais se dégager, alors même que le programme officiel ne sera publié qu’après la fin de la présidence belge.

«Quatre tiers des Hongrois»

Après avoir voté une loi permettant aux magyars vivant en dehors de la Hongrie d’obtenir la nationalité hongroise, la majorité poursuit dans cette direction en annonçant le vote d’une loi accordant à ces personnes le droit de vote aux élections hongroises. L’occasion de revenir sur les motivations de cette politique et sur la conception qu’a le Fidesz de la nation hongroise.

Vers une réforme de l'armée hongroise

La France et l'Angleterre ont signé le 2 novembre un accord historique visant à mettre en commun certaines de leurs forces de défense respectives. La raison de cet accord est simple: en période de crise budgétaire, il devient vital pour ces deux états de mutualiser leurs compétences afin de dépenser moins tout en tentant d'avoir plus de poids sur la scène internationale. La Hongrie a quant à elle décidé de suivre au autre voie.

Où en est la Hongrie avec le FMI?

L’évènement politique de cet été aura sans doute été le pied de nez du gouvernement au fonds monétaire international. Le FMI demandait alors au nouveau gouvernement de poursuivre l’effort d’assainissement des comptes publics sans quoi la dernière tranche (5 milliards d’euros) du prêt accordé à la Hongrie en 2008 ne serait pas versée, ce que le gouvernement avait refusé afin de montrer sa volonté de rupture avec l’équipe précédente. Cette attitude avait provoqué le départ du chef de la mission du FMI en Hongrie et ainsi l’arrêt des négociations. Point sur les relations entre la Hongrie et le FMI.

Publicité

 

Le JFB sur Facebook

 

Syndication

Syndiquer le contenu