Des basses et du rythme à l’Electronic Beats

Basé sur la promotion de la musique électro et techno (la dance music plus généralement), « l’EB » incarne avant toute chose la réunion millimétrée d’une flopée d’excellents artistes.

Cargonomia : une « utopie concrète » en plein Budapest

Dans un local de 80 mètres carrés bourré de vélocargos et de meubles de récupération, Cargonomia, une initiative originale et portant un message politique à la teinte écolo assumée, est née il y a tout pile six mois. Volonté de ses acteurs ? Trouver d’autres façons de vivre, de consommer et de travailler.

Un tour du monde en musique au WOMEX

La World Music Expo ou WOMEX se tenait au Müpa de Budapest du 21 au 25 octobre. Cette rencontre unique qui rassemble chaque année dans une ville différente près de 2500 délégués venus de 90 pays est la plus grande du genre. Vitrine incontournable pour les artistes et lieu de découverte pour le public, cette 21ème édition était haute en couleurs. Trois groupes invités témoignent.

L’Art Market 2015 : une ode à l’art contemporain

L’Art Market se déroulait du 8 au 11 octobre dans le spacieux hall des expositions Millénaris de Budapest. Galeristes et artistes du monde entier ont présenté des œuvres contemporaines diverses. Pour cette quatrième édition, les organisateurs avaient choisi d’honorer le plasticien français Bernar Venet.

1956 vu par un tout jeune Parisien

Né avec le baby boom d’après guerre, j’avais 10 ans en 1956. Un âge où les événements s’ancrent très profondément dans notre petit crâne pour ne plus en ressortir. Tel est le cas de ces journées d’octobre 1956 (23 octobre-4 novembre) dont je garde encore un souvenir très vivant.

World Press 2015 : un tour du monde en images

Vous appréciez la photo ? Vous aimez suivre l'actualité et les événements qui bouleversent notre monde ? Alors, n'hésitez pas ! Rendez-vous jusqu’au 25 octobre au Musée d’ethnographie sur la place Kossuth.

Thomas Bidegain : Du scénariste primé au réalisateur prometteur de Les Cowboys.

Deux fois récompensé aux Césars pour son travail sur Un Prophète et De Rouille et D’Os, le scénariste français est venu présenter à Budapest sa première réalisation, Les Cowboys. Le film raconte l’histoire d’une adolescente française qui part faire le djihad en laissant derrière elle ses proches dans l’incompréhension, tentant désespérément de la retrouver. Il s’agit d’un Western moderne rythmé par les différents attentats qui ont ébranlé le début du siècle. Une œuvre à la fois sensible et ambitieuse décrivant avec justesse la tourmente de cette famille juxtaposée à celle du monde occidental en guerre contre le terrorisme. Le film est projeté au cinéma d’Urania en ce moment.

L’abolition de la peine de mort, des avocats francophones engagés !

Ce Vendredi 9 Octobre a eu lieu au Ministère des Affaires Etrangères à Paris la remise des prix du concours de plaidoiries organisée en partenariat avec Organisation Internationale de la Francophonie, la Conférence Internationale des Barreaux et l’ONG « Ensemble contre la peine de mort » et en présence de Matthias Fekl, Secrétaire d’Etat chargé du commerce extérieur, de la promotion du tourisme et des français de l’étranger, de l’Ambassadrice pour les Droits de l’Homme Patrizianna Sparacino-Thiellay et de Maitre Robert Badinter.

Une passerelle à travers l’Europe: un Anglais au service de l’amitié franco-hongroise

Le Petit ramoneur de Britten au lycée français de Budapest

Il était une fois un petit garçon, Sam, 8 ans, que ses parents, plongés dans la misère, envoyèrent travailler auprès de deux ramoneurs sans scrupule. Un jour, le petit Sam fut contraint par ses patrons de se hisser à l’intérieur d’une cheminée étroite pour bien en gratter les parois. Mais voilà que le jeune appenti se trouva désespérément coincé dans le conduit. Grâce à Dieu, les enfants du logis, s’apercevant de l’incident, tirèrent Sam de ce mauvais pas et le cachèrent dans la maison, le libérant ainsi de ses bourreaux.

Robert Capa : entre mémoire et transmission

Jusqu’au 31 octobre, le centre Robert Capa présente une série de clichés intitulée « Capa in Color ». Mêlant images de guerre et de vie, elle retrace la carrière de celui qui naquit à Budapest en 1913. De la Guerre d’Espagne au conflit indochinois, Endre Ernő Friedmann (son vrai nom) a suivi de près l’Histoire derrière son objectif. Aujourd’hui, son héritage est encore revendiqué dans la profession.

Publicité

 

Le JFB sur Facebook

 

Syndication

Syndiquer le contenu