Bocuse d’Or Europe à Budapest

Ça y est, nous y sommes ! La Hongrie a désormais sa place sur la carte gastronomique du monde. Le 10 et 11 mai prochains, c’est à Hungexpo à Budapest qu’aura lieu le fameux concours Bocuse d’Or Europe. 20 pays européens y participeront afin de choisir les 11 meilleurs chefs qui à leur tour représenteront leur pays au concours mondial Bocuse d’Or 2017 à Lyon. Mais avant cela, le 18 février, c’est parmi six chefs hongrois qu’un jury professionnel choisira le gagnant qui représentera la Hongrie.

« Notre domaine hongrois est réputé dans les milieux francophones »

Hébergée par l’Institut Français, la librairie Latitudes propose un large éventail d’ouvrages : romans, bandes dessinées, manuels d'apprentissage du français... Difficile de ne pas y trouver son bonheur ! A la veille du Mois de la Francophonie, le JFB a rencontré Flora Dubosc, « maîtresse » des lieux.

Budapest: Mendelssohn et Schumann réunis dans une Folle Journée (marathon musical)

Depuis 2008, sous l’impulsion de son chef Iván Fischer, l’Orchestre du Festival de Budapest organise chaque année en liaison avec le Palais des Arts de Budapest (Müpa) un „marathon” musical, journée de concerts non-stop entièrement consacrés à un compositeur donné. Après Tchaïkovski, Dvořák, Beethoven, Schubert, Mozart, Bartók, Bach et Stravinsky, le choix s’est porté cette année non sur un, mais sur deux compositeurs: Robert Schumann et Félix Mendelssohn.

Hongrie: le terrorisme, une aubaine pour Viktor Orbán?

Alors qu’en Allemagne, Angela Merkel voit sa cote tomber en chute libre dans les sondages, son homologue hongrois Viktor Orbán, connaît un mouvement inverse, sa cote remontant de façon, certes moins spectaculaire, mais malgré tout significative.

Et pourtant, les problèmes ne manquent pas: malaise et grogne chez les enseignants et le personnel hospitalier, conflits ouverts entre le Premier ministre et certains de ses proches, tels le maire de Budapest István Tarlós ou encore son ancien ami Lajos Simicska, avec qui est engagée une guerre sans merci. Dans un pays où la fuite des jeunes à l’étranger prend une ampleur préoccupante (un demi-million partis définitivement en moins de 5 ans sur une population de 10 millions). Hémorragie particulièrement sensible dans le secteur de la santé où le manque d’infirmières et de médecins commence à se faire cruellement sentir au quotidien. Qui plus est dans des hôpitaux généralement sous équipés et sans ressources. Alors que Viktor Orbán, fan de foot, couvre le pays de grands stades luxueux qui ne servent pratiquement à rien, sinon à grever le budget... Sans parler des affaires de corruption qui prennent une ampleur croissante, telle cette mise aux enchères par l’Etat des terres arables (jusqu’alors affermées à des petits exploitants), raflées en grande majorité par des membres et proches du gouvernement ou leurs familles.

Concert Hélène Grimaud à Budapest : les Hongrois sous le charme

S’il est une artiste dont la personnalité sort du commun, c’est bien elle. Hélène Grimaud est connue pour des traits de son caractère parfois suprenants - telle cette phobie de l’asymétrie - et son fort tempérament. D’aucuns la comparent à Glenn Gould dont on sait les caprices. Même s’il lui est arrivé d’annuler des concerts suite à des différends avec un chef (1), la comparaison me semble outrée. Ne serait-ce qu’en raison de son physique, ainsi que du charme et du charisme qui émanent de sa personne. Mais c’est probablement, au-delà de son immense talent, par une autre particularité que la belle Hélène Grimaud s’est fait remarquer: sa passion, son amour pour les loups. Une espèce qu’elle a su apprivoiser et dont elle s’est faite de par le monde l’ardente avocate (2). D’où la question que je me suis posée, apprenant sa venue à Budapest: lui sera-t’il aussi aisé d’apprivoiser le public magyar? La réponse: oui. Et pourtant, la tâche n’était pas a priori si aisée...

« Les Loustics » et l’enseignement du français

Rencontre avec Hugues Denisot à l’Institut français

Apprendre tout en s’amusant, c'est le rêve des élèves et c'est ce que quelques manuels scolaires de français langue étrangère réussissent à réaliser comme par exemple le manuel « les Loustics », paru chez Hachette.

Nous avons rencontré l'auteur qui, après avoir enseigné dans plusieurs pays en Europe et aux Etats-Unis, lance, en tant qu’attaché de coopération éducative de l’Institut français et coordinateur des Alliances françaises de Hongrie, une campagne d’information sur les bienfaits de l’apprentissage précoce des langues étrangères et notamment du français auprès des parents et des partenaires éducatifs hongrois.

Le gourmet de Bordeaux : Le terroir français au cœur de Budapest

C'est une boutique made in Hexagone installée à l'Institut Français de Budapest. Le Gourmet de Bordeaux, magasin de produits du Sud-Ouest, mais aussi d’autres parties de la France, à pris ses quartiers dans le bâtiment depuis un an. Voyage au pays du vin et de la gastronomie.

Carmen : quand le Ballet de Pécs adapte Bizet au Müpa

Dimanche 6 décembre, jour de la Saint-Nicolas, avait lieu au Müpa une représentation de Carmen haute en couleurs et en émotion. Dirigés par Balázs Vincze, les danseurs du Ballet de Pécs ont donné vie à la tragique histoire de Mérimée mise en musique par Bizet.

Le label d’excellence du Lycée Kölcsey

Rencontre avec M. Eric Fournier, Ambassadeur de France en Hongrie

LabelFrancEducation a décerné le label d’excellence au Lycée bilingue Kölcsey pour sa réussite dans l’enseignement du français. Le plurilinguisme est l’enjeu du XXIe siècle. Informer nos lecteurs des résultats de l’enseignement du français, langue porteuse de valeurs universelles, est important pour notre Journal Francophone.

M. Eric Fournier, Ambassadeur de France en Hongrie a bien voulu nous accorder une interview après le dévoilement de la plaque d’excellence.

Rost et Frenak : rencontre exceptionnelle à Erkel

Alors que Paris subissait les pires attentats de son histoire, Andréa Rost et Pal Frenak présentaient leur premier spectacle commun au théâtre Erkel. Les chansons de Schuman, Berg et Kodály étaient portées avec brio par cette soprano magyare de renommée mondiale tandis que les danseurs du chorégraphe donnaient vie à une mise en scène très épurée dont l’on retient notamment la grande robe bleue de la première partie et le très sensuel duo de la dernière. Nous nous sommes entretenus avec les artistes avant leur entrée en scène.

Publicité

 

Le JFB sur Facebook

 

Syndication

Syndiquer le contenu