Vous êtes ici Société

Société


Société

Le rayonnement du français

L'enseignement du Français en Hongrie

 

L'Institut Français de Budapest a pour vocation, cela va de soi, de promouvoir la culture et la langue française en Hongrie. Jusque là, pas de surprise ! Mais ses missions en la matière sont à la fois diversifiées et s'entremêlent. Au-delà de l'enseignement linguistique dispensé dans les locaux de l'Institut (Fô utca 17 - 1er arrondissement de Budapest), le service de coopération éducative et linguistique travaille avec les établissements scolaires hongrois de l’école primaire à l’enseignement supérieur et avec les partenaires institutionnels et associatifs à travers une palette de programmes très riche.

Menace sur les transports

L’affaire BKV suite...

Il n’est pas un jour où la BKV (société des transports en commun de Budapest) n’enregistre des centaines de pannes dans ses bus complètement dépassés par le temps et rouillés. Sur les 1300 bus qui assurent le transport en commun dans la capitale, 300 à 400 font l'objet chaque jour de réparations. La situation est la même pour le métro.

Manipulation de l’information ?

Les manifestations anti-gouvernementales

L’espoir que 2012 sera finalement une année calme et sans scandales s’est estompé dès le deuxième jour de l‘année. Le 2 janvier, des dizaines de milliers de personnes ont manifesté à Budapest contre la nouvelle constitution, entrée en vigueur la veille et modifiée par le gouvernement majoritaire en avril dernier.

Une ville dans le noir

L’affaire d’Esztergom

Dans les journaux hongrois on parle beaucoup d’Esztergom. Mais ce n'est pas le charme de cette ville qui agite la presse, mais plutôt les événements à répétition qui marquent de manière scandaleuse sa vie publique.

Alerte à la radioactivité

Fuite d’iode 131 à Budapest

De mystérieux rejets d'iode radioactif 131 ont été détectés en Europe récemment, notamment en France. La source a été identifiée le 16 novembre. Il s'agit de l'Institut des isotopes (Izotop Intezet) de Budapest spécialisé dans la fabrication de produits radioactifs à usage pharmaceutique.

Du côté de la Com

Cloud communication

Novembre est passé et le bilan n’est pas si mauvais. Certains, malgré la crise, ont même réussi à augmenter leur budget. Pour les autres, la situation est plus tendue. Les petites agences hongroises tirent leur épingle du jeu grâce à leurs tarifs et à leur flexibilité, mais le brouillard règne. Voici donc une chronique en forme de nuage en attendant la « cloud communication » de la rentrée…

Visite commémorative

Le tombeau du Prince Rákóczi

Le Président et le Premier Ministre Hongrois étaient en visite en Turquie pendant quatre jours. Après le rendez vous à Ankara avec leurs homologues Turcs, ils ont fait escale à Istanbul les 16 et 17 novembre afin de se recueillir sur le tombeau du prince Rákóczi, prince de la liberté, qui fut enterré dans la chapelle de l'Ambassade de France, actuellement au sein du Lycée Francophone Saint Benoît.

Retour dans le passé

Peintures sur commande

 

Le gouvernement a acheté 15 toiles, au sujet historique déterminé, afin de rendre plus populaire la nouvelle constitution. Ce geste, qui évoque le régime passé, pose la question de l'influence politique dans le domaine artistique.

La Banque centrale ravive les braises

Comment chauffer les plus pauvres ?

 

Cette année, pour la quatrième fois, la Banque centrale hongroise (Magyar Nemzeti Bank) a lancé un appel d’offres auprès des organisations caritatives pour la distribution de briques destinées à chauffer les foyers des plus pauvres.

La fabrique de Saint-Nicolas

Une initiative caritative

 

Cette année le Mikulásgyár (la fabrique de Saint-Nicolas) ouvrira ses portes pour la 7ème fois. Entre le 9 et le 21 décembre, les organisateurs recevront les dons sur la Place Felvonulási (à côté de la Place des Héros).

Publicité

 

Le JFB sur Facebook

 

Syndication

Syndiquer le contenu