Vous êtes ici Société

Société


Société

La France en Hongrie

Lundi 7 juillet 2014, Mme Jeanne Dubard-Kajtár a reçu de M. Roland Galharague, Ambassadeur de France en Hongrie les insignes de Chevalier dans l’Ordre de la Légion d’honneur en présence de diverses personnalités dont M. János Martonyi, Ministre hongrois des Affaires étrangères. Après que M. Galharague ait résumé la carrière de Mme Dubard-Kajtár et souligné son engagement au service des Français de l’étranger et du commerce extérieur de la France, celle-ci a prononcé, avec une grande émotion, quelques mots, très touchants, sur l’importance du bénévolat et du service envers les autres, tout en remerciant tous ceux et celles qui avaient été et sont encore à ses côtés, tant sur le plan personnel, que professionnel. Actuellement Avocate fiscaliste chez Deloitte Hongrie, Conseiller consulaire, Présidente de l’UFE Hongrie et Conseiller du commerce extérieur de la France, Mme Dubard a affirmé sa volonté de poursuivre son action au service de tous et de consacrer à chacun le plus de temps possible.

Ambassades au quotidien

En cette période de crise économique prolongée et dans un contexte européen difficile à appréhender, il nous a semblé utile de faire  le point sur la France en Hongrie du point de vue de sa communication et des composantes de sa représentation.  Nous avons donc rencontré Richard Réquéna, Premier Secrétaire à l’Ambassade de France, en charge du Service de Presse et de la communication.

Édito

Chères lectrices, chers lecteurs,

Ce mois de mars est, comme chaque année, l’occasion de fêter ensemble la Francophonie.

Comme vous pourrez le constater, au fil des pages de ce numéro, les initiatives interculturelles sont nombreuses et il est à espérer que celles-ci aboutiront à une meilleure compréhension mutuelle.

L’analyse transactionnelle au service de tous

Comme le prédisait déjà Alvin Toffler, dans le Choc du futur, en 1970, l’accélération du progrès modifie en profondeur, et dans des intervalles de temps de plus en plus brefs, la société dans laquelle nous vivons et l’environnement dans lequel nous exerçons notre activité.

La nécessaire adaptation permanente aux changements qui en découle est un défi permanent pour les individus comme pour les organisations. L’adaptabilité, la réactivité et le besoin de créativité qui sous-tendent cette adaptation réclament avant tout un état d’être. Cet état d’être existe, parfois, naturellement chez certains individus et, plus rarement encore, au sein de certaines entreprises mais, le plus souvent, il doit être acquis par le biais d’une formation ou sous la conduite d’un coach.

Une initiative remarquable

Le 12 janvier au Sofitel de Budapest, comme chaque année, L’Union des Français de l’étranger (UFE) de Hongrie organise son Gala de l’Epiphanie, un dîner de bienfaisance lors duquel se déroulent des enchères muettes dont le produit permet d’aider une œuvre caritative. Cette année, c’est l’orphelinat du deuxième arrondissement que cette initiative soutiendra. Mais l’UFE est bien plus qu’une œuvre de charité, c’est un partenaire de tous les instants pour les Français de l’étranger.

Jeanne Dubard-Kajtar, Présidente de l’UFE Hongrie et Diane Crochet Secrétaire Générale de cette association en Hongrie ont accepté de nous présenter toutes les dimensions de cette initiative encore mal connue des résidents français de Budapest.

De l’autre côté de l’existence

On estime qu’il y a environ 100000 SDF en Hongrie.

Le 20 Aout 2012, jour de la fête nationale commémorant la fondation de l’État Hongrois,  presque toute la capitale regardait le feu d’artifice au bord du Danube, une dépense impressionnante et un événement qui célèbre chaque année la gloire et la force de ce pays. Il faisait 37 degrés et nombreux étaient les SDF qui se pressaient sur les rives pour jouir du spectacle. Maintenant en février, la température tombe souvent en dessous de zéro et nombreux sont ceux qui dorment toujours là. Entre  le 22 Septembre et le 22 Novembre 2012, vingt personnes sont mortes de froid. J’ai voulu en savoir plus sur les conditions de vie de ceux qui sont « de l’autre côté ».

Brice Lalonde en visite à Budapest

L’Ecologie : un défi planétaire

Venu à Budapest pour l’ouverture du mois de l’Environnement à l’Institut français et pour une série de rencontres avec des officiels hongrois sur le projet d’organisation par la Hongrie d’une Conférence sur l’eau, Brice Lalonde, Assistant-Secrétaire général des Nations Unies a accepté de répondre à nos questions sur les suites de la Conférence des Nations Unies sur le développement durable (Rio + 20) dont il fut le Coordonnateur exécutif de janvier 2011 à juin 2012.

Efficacité énergétique

Dans le cadre du mois de l’Environnement, et antérieurement à la conférence qu’il a tenue à l’Institut français le 15 novembre 2012, nous avons rencontré Istvan Bart, Directeur de l’Institut Hongrois pour l’Efficacité Énergétique (MEHDI) un organisme privé ayant pour mission de sensibiliser les pouvoirs publics et de mieux informer  les décideurs comme les particuliers sur les intérêts et les enjeux d’une politique volontariste en matière d’efficacité énergétique.

ERASMUS, une arme contre les aprioris

Le programme européen Erasmus a fêté ses 25 ans. Un quart de siècle d’existence pour ce projet d’échange étudiant marqué par un succès sans cesse grandissant. Un outil essentiel à l’assimilation du sentiment d’appartenance à une communauté de destins.

Du rôle des médias ou les nouveaux chiens de garde

Rencontre avec Serge Halimi à Budapest

Serge Halimi est directeur du Monde Diplomatique depuis 2008 et auteur de livres dédiés à la victoire politique du néo-libéralisme ainsi qu’au rôle des médias. Avant sa conférence donnée à l’Institut français de Budapest, c’est dans le cadre de la version hongroise du Club Diplo, qui vient d’être créée, que nous l’avons rencontré pour évoquer le rôle des médias.

Publicité

 

Le JFB sur Facebook

 

Syndication

Syndiquer le contenu