Vous êtes iciEconomie

Economie


Economie

Douche froide pour les débiteurs en franc suisse

Les conséquences d’un franc suisse fort

 

Cet été, plusieurs records ont été battus : records de température (élevée et basse), record de pluviométrie, etc. Mais le plus douloureux record a été celui du franc suisse. Au début du mois d’août, 1 franc suisse était presque équivalent à 1 euro.

Attention dans les assiettes !

Le scandale OMG

 

Mille hectares de maïs ont été détruits récemment suite à des contrôles des autorités qui ont permis de détecter la contamination des cultures par des semences génétiquement modifiées, et ce malgré son interdiction légale. La Hongrie souhaite à tout prix empêcher la contamination de son territoire. Ce principe est même inscrit dans la nouvelle Constitution qui entrera en vigueur le 1er janvier prochain.

La main de Pékin

Un milliard d’euros sera versé par la Chine à la Hongrie sous forme de crédit – a annoncé le Premier ministre chinois, Wen Jiabao reçu en grande pompe à Budapest le 24 juin. Cet argent sera accordé par le biais de la Banque de développement chinoise pour faire avancer des projets communs.

 

Plusieurs accords ont été signés entre les deux pays. Les Hongrois voudraient que les Chinois investissent dans le groupe hongrois BorsodChem, une usine chimique qui accuse de lourdes pertes. Les Chinois voudraient bâtir une usine d’acide citrique en Hongrie. Ils envisagent aussi d’y installer la plate-forme de distribution pour l’Europe du groupe informatique Huawei. La Chine va également acheter des obligations de l’Etat hongrois. La vente de ces obligations va permettre à la Hongrie de continuer à diminuer sa dette publique.

Décollage dans le brouillard

Vente de l’aéroport de Budapest

 

Le 9 juin dernier, le gouvernement a pris un arrêté autorisant le ministre du Développement national à vendre la part détenue par l’Etat hongrois dans Budapest Airport Zrt. via l’Agence nationale des biens publics. Pourtant,des responsables politiques du Fidesz avaient affiché, à plusieurs reprises, leur volonté de nationaliser l’aéroport. C’est donc l’ère des changements pour l’aéroport car après avoir été rénové et renommé (Aéroport Ferenc Liszt de Budapest), il change à présent de propriétaire…

Que de temps perdu!

BKV contre Alstom

 

La quatrième ligne du métro de Budapest est un projet qui a longuement retenu l’attention de l’opinion publique et a été également l'objet de débats mouvementés au sein du Parlement hongrois. C’est sous la houlette du Parti Socialiste que l’idée émergea et que le choix du fournisseur des rames de métro fut établi.

Une peau neuve pour Budapest ?

Les investissements publics

 

Lors de la présentation du nouveau plan Széchenyi le 14 janvier dernier, le ministre du Développement national, Tamás Fellegi, a annoncé de nombreux projets de développement, tels que la construction d’un pont piétonnier entre Pest et Buda, la reconstruction du stade Ferenc Puskás et du château de Buda,... Alors même que le gouvernement Orbán a affiché ses ambitions en terme de développement urbain, il bloque la plupart des investissements publics qui avaient été lancés par le gouvernement Bajnai.

Du côté de la Com

Le blues de l’agent immobilier

 

Les problématiques liées à la rentabilisation de l’espace et à la compatibilité générale des produits sont au coeur de la politique des entreprises modernes. Ce mois-ci cette rubrique sera donc compatible avec le Focus sur l’immobilier sans pour autant constituer une véritable analyse du marché ce qui serait contre-productif d’un point de vue commercial.

Reprise en mains!

21,2% de MOL rachetés par la Hongrie

 

La Hongrie a récupéré la part de 21,2% de la société pétrolière et gazière MOL, détenue depuis 2009 par le russe Surgutneftegas, pour 1,88 milliard d’euros, a annoncé mardi 24 mai le gouvernement.

Tout le monde paye

Le secteur pharmaceutique ne fait pas exception

 

« On fait payer tout ce qui bouge », aucune alternative n’est permise à ceux qui gagnent de l’argent en Hongrie. C’est la devise du gouvernement hongrois qui en fait un vrai slogan. C’est ainsi que le 18 mai 2011 restera une date mémorable pour le secteur pharmaceutique hongrois.

Ecobuzz

Ce mois-ci les conversations vont bon train et beaucoup d’analystes se réjouissent de voir l’Europe poursuivre son petit bout de chemin pendant que le gouvernement hongrois prend des mesures de plus en plus conformes aux voeux du FMI.

Publicité

 

Le JFB sur Facebook

 

Syndication

Syndiquer le contenu