Vous êtes iciEconomie

Economie


Economie

Situation de fortune

Les instances financières à la traîne

La taxe bancaire, le remboursement anticipé à taux fixe, la volatilité des taux de change et des indices économiques désespérants : tous autant de facteurs qui, en ce moment, pèsent lourdement sur les banques en Hongrie. Des liquidités et des crédits asséchés ont provoqué la chute libre du chiffre d’affaires des multinationales, qui pour le moment résistent.

Les taux se resserrent!

Les endettés en devises étrangères, suite…

Le 19 mars dernier,  une nouvelle mesure relative au Plan de protection du foyer a été votée au Parlement : la fixation du taux des crédits accordés aux endettés.

Bataille dans les airs

Ryanair vs. Wizz Air

La compagnie aérienne hongroise, crée en 1946, a mis la clé sous la porte  pour cause de faillite. A peine refroidi, les vautours se rassemblent sur le corps de Malév. Une fenêtre s’ouvre donc pour les concurrents. Qui reprendra en premier les lignes vacantes à destination de Budapest ? D’un côté, Ryanair compagnie low-cost irlandaise, de l’autre Wizz Air, la low-cost hongroise. La bataille risque d’être tendue.

Couvre-toit !

Les endettés en devises étrangères, suite...

"On peut se sentir bien partout, mais c’est toujours mieux d’être chez soi"- dit le proverbe. Après la fin du moratoire des expulsions, le gouvernement doit à nouveau se confronter au problème récurrent des endettés en devises étrangères, d’autant plus qu’il a promis qu’il, “ne laisserait personne sur le bord de la route”. Il veut désormais résoudre cette question par la création de la Nemzeti Eszközkezelô Társaság (société nationale de gestion d’actifs).

Se soumettre ou se démettre

Vers un gel du fonds de cohésion ?

Une négociation soutenue s’est ouverte quant à l’octroi du fonds de cohésion à la Hongrie pour l’année 2013.

Sauvée de la faillite?

Le feuilleton BKV, suite.

La BKV (Société des transports en commun de Budapest) vient enfin d’obtenir les garanties d’Etat en vue de rééchelonner le paiement de ses crédits et prolonger de trois ans le terme des échéances de remboursement. "Malgré l’attente de certains, la BKV semble être sauvée" a déclaré le maire István Tarlós lors d’une conférence de presse, le 8 mars dernier.

Echec ou succès ?

Le plan Széll Kálmán fête son premier anniversaire

Lors de la présentation du plan Széll Kálmán le 1er mars 2011, beaucoup ont fondé de grands espoirs sur la mise en place des réformes structurelles et des ajustements budgétaires attendus depuis longtemps. Un an après l’annonce, il est temps de dresser un bilan. Et la situation est loin d’être rose...

Écobuzz

Yi Jing et le chômage en Hongrie

Selon la plupart des analystes officiels, le chômage devrait se maintenir autour de 11 % en 2012. Évidement, un certain nombre d’événements sont susceptibles de modifier ce chiffre, voir de le rendre caduc.

Malév : dernier vol

Un crash prévisible

 

Le 3 février dernier, les avions de la compagnie aérienne hongroise Malév sont restés cloués au sol. Une annonce s’ensuit : La compagnie n’a plus les moyens nécessaires pour maintenir ses activités. Après avoir cumulé des dettes conséquentes, et ce malgré un sursis, des tentatives de privatisation ou autre adoption de décrets, la société Malév s’est résignée à déposer le bilan. Retour sur un feuilleton qui a animé les débats ces derniers jours, et qui laisse place désormais à l’inquiétude.

Ecobuzz

Partira, partira pas ?

 

2012 sera, comme toujours diront certains, l'année du changement dans la continuité. En France, aux États-Unis, en Allemagne, les dirigeants sont sur la sellette pour un nouveau tour de « stop ou encore ? ». En Hongrie, tout le monde se demande si M. Matolcsy pourrait vraiment vivre avec 47000 forints par mois et certains membres du Fidesz s'il va pouvoir garder son poste.

Publicité

 

Le JFB sur Facebook

 

Syndication

Syndiquer le contenu