Vous êtes iciPolitique

Politique


Politique

Visages politiques: Gábor Kubatov

Gábor Kubatov, Secrétaire général du Fidesz, est avant tout un supporter acharné de football. Il est d’ailleurs très actif pour trouver des solutions aux problèmes de financement de ce sport populaire.

Juste incomplète ou fallacieuse ?

Traduction de la nouvelle constitution

 

C’est à croire que la Hongrie, avec à sa tête Viktor Orbán, s’expose torse nu face à une Union européenne qui depuis un certain temps ne sait plus où donner de la tête avec ce premier ministre qui ose tout. Orbán ne cesse d’étonner en présentant sa nouvelle constitution au Parlement européen.

Visages politiques: Lívai Járóka

Eurodéputée hongroise issue de la minorité Rom, Lívia Járóka, 37 ans, d’abord activiste puis femme politique européenne, défend les intérêts des Tziganes et se bat pour que l’Europe élabore enfin une stratégie d’intégration et une directive reconnaissant leurs droits. Elle se fixe une mission ambitieuse : « mettre fin au racisme et à la discrimination que subissent depuis toujours les Roms et permettre à ce peuple apatride de trouver enfin sa place en Europe . »

Vers un renouveau de la gauche?

La nouvelle coalition de Ferenc Gyurcsány

 

Le 26 février dernier, la coalition de l’ancien premier ministre Ferenc Gyurcsány a obtenu la mention «nationale» du comité du Parti socialiste hongrois (MSZP). Suite à la décision prise à l’unanimité, ce mouvement nommé «coalition démocratique» pourra fonctionner comme une organisation politique nationale.

De quoi le Fidesz-KDNP est-il le nom?

Réforme de la constitution

 

Une majorité de hongrois a vu en la victoire de la coalition Fidesz-KDNP au printemps dernier l'avènement d'un nouveau régime, mettant fin à une époque révolue, symbolisée par Ferenc Gyurcsány. Constatant cela, le gouvernement aime à se conduire comme l'initiateur d'une nouvelle ère. La rédaction d'une nouvelle constitution est une constante dans l'histoire lorsqu'il y a changement de régime, ou du moins lorsqu'on croit voir un tel changement.

Budai oublierait-il Esztergom ?

L'affaire Meggyes

M.Gyula Budai, l'homme chargé de faire tomber les socialistes corrompus, fait preuve d'une certaine timidité lorsqu'il s'agit de se pencher sur le cas de Tamás Meggyes, l'ancien maire Fidesz d'Esztergom.

Première mi-temps 2 :1

Le match Cour constitutionnelle / Fidesz

Selon l’arrêté de la Cour Constitutionnelle (CC) visant la conformité de la loi sur le licenciement des fonctionnaires de l’Etat sans justification, publié le 15 février, le texte en vigueur va à l’encontre de la constitution et nuit aux droits fondamentaux des employés publiques.

Visages politiques: Ferenc Robák

Commissaire du gouvernement, chargé de la mise en place opérationnelle de la présidence hongroise (PH). Après avoir choqué l’opinion publique européenne avec sa loi sur les médias et raté l’événement jugé le plus important de ces 6 mois, le sommet du Partanariat Oriental (qui sera à Varsovie), la présidence hongroise semble prendre un mauvais tournant. Pourtant Ferenc Robák reste positif :« Nous avons du potentiel, il faut absolument que nous remontions la pente».

Budapest versus Bruxelles

Lois sur les média, épisode 2

 

Un peu oublié, la polémique qui a occupé une bonne partie des européens en janvier n'en est pas moins terminée. La Hongrie ayant échappé à une procédure d'infraction s'attelle désormais, conformément aux exigences de Bruxelles, à la modification du texte initial concernant le contrôle des média.

Pas vu, pas pris !

Affaire de vente d’un immeuble à Moscou

Le 8 février dernier, 3 personnages publics ont été interrogés par le Parquet. Ils sont suspectés dans une affaire de vente d’immeuble appartenant à l’Ambassade de Hongrie à Moscou.

Publicité

 

Le JFB sur Facebook

 

Syndication

Syndiquer le contenu