Vous êtes iciLe petit billet d’humeur en culotte de velours

Le petit billet d’humeur en culotte de velours


By JFB - Posted on 16 décembre 2008

Bientôt Noël et sa grande fête de la Nativité. Voici venu le temps des contes et des chants. Et comme c’est pas donné à tout le monde d’être le fruit d’une Immaculée Conception, voilà une petite histoire de fabrication de Bébés expliquée aux adultes …par une enfant.

 

 

Sarah est un amour de petite bonne femme d’origine japonaise qui ressemble à une poupée et qui zozote un peu en français. Elle est grande cette année parce que elle vient de rentrer au CP. Dans la cour, pendant les récréations, on la voit toujours main dans la main avec son double, sa meilleure amie, une petite fille d’origine syrienne. Elles ont toutes deux la crinière sombre et une carnation de miel qui ne varie que d’une teinte à l’autre. Ce sont les délicieuses Mlles Acacias et Mille Fleurs de Cerisiers. Mlle Acacia est déjà d’un tempérament plus autoritaire et semble décider de tout pour ce Petit Ménage. Mlle Mille Fleurs est très bavarde et saupoudre leurs conversations de grains de sel zézéyants assez savoureux. Je vous en livre quelques-uns, capturés à la volée car ….

Il existe bien un excellent album jeunesse pour en finir une fois pour toutes avec les contes à dormir debout sur les enfants qui naissent dans les choux, les roses ou autres métaphores potagères. C’est le «Parcours de Paulo» de l’Anglais Nicholas Allen.

Paulo est un petit spermatozoïde très rigolo lent en calcul mais super balèze en natation. Il vit à l’adresse Monsieur Dupont avec une colonie de copains en attendant le départ pour la prochaine Grande Course de Natation. Le Jour J, c’est Paulo qui gagne le pompon, l’œuf de Madame Dupont. Le ventre de Madame Dupont commence à grossir, grossir doucement jusqu’au jour où une petite Elsa est là. Plus tard à l’école, Elsa sera nulle en calcul mais nagera comme un poisson. Et oui parfois c’est pas plus compliqué que ça. Il suffit d’un coup de crayon malicieux, d’un texte léger comme un baiser papillon pour que soit mis au rencard les siècles d’inepties fantasques que nous débitions à nos enfants.

Mais revenons à la petite Sarah toujours flanquée de son double. On la retrouve en classe et en grande lecture cette fois. Elle a déniché l’histoire sur Polo comme elle l’a baptisée et la dévore très concentrée. Pour ça, elle a exceptionnellement lâché la main de Mlle Acacia pas’que quand on est petit-grande du CP on a encore besoin de tous ses doigts pour bien tourner les pages sans les déchirer. D’un coup, comme le font souvent les enfants quand ils en ont terminé, elle referme le livre, bondit de sa chaise pour le ranger et s’en va immédiatement retrouver sa copine un temps esseulée. Ensemble, main dans la main, elles tournent les talons d’un même élan et entament une de ces menues conversations qui font vivre doux les adultes plus longtemps.

- Tu l’ as lu beaucoup ton livre.

- Poui. zé aimé le livre sur l’histoire sur Polo.

- C’est qui Polo ?

- Zé un petit ssspremetoade. Il fait une courss pour gagner un oeuf bébé. il sait nazer très bien lui et il fait Elsa.

- Il gagne la natation ?

- Ben oui, Polo i’ gagne pasqui z’est beaucoup entraîné.

C’était donc ça le secret des secrets! Sur ce, Joyeux Noël à tous et que vivent longtemps nos âmes d’enfants.

 

Marie-pia Garnier

 

Votre notation : Aucun(e) Moyenne : 5 (1 vote)
Étiquettes

Publicité

 

Le JFB sur Facebook

 

Syndication

Syndiquer le contenu