Vous êtes iciLa Beauté à la française en Hongrie

La Beauté à la française en Hongrie


By JFB - Posted on 02 décembre 2008

Publireportage

Qui n’a pas eu envie, un jour, de faire une pause pour se détendre et se faire plaisir ? Cette pause que chacun d’entre nous recherche dans sa vie trépidante d’aujourd’hui, pourrait bien se présenter sous la forme d’un séjour (ou simplement de quelques heures) dans un hôtel ou un spa de luxe. Laisser un professionnel s’occuper de notre corps, et goûter aux bienfaits des fragrances relaxantes et des cosmétiques revigorantes, un luxe que proposent plusieurs hôtels ou instituts de beauté en Hongrie, pour le plus grand plaisir de ceux et celles qui aiment prendre soin d’eux-mêmes. C’est l’histoire de deux personnes, Régis et Anikó, qui un jour ont décidé de s’associer dans le but de distribuer en Hongrie ces produits destinés au bien-être. Lui est français, elle est hongroise. Leur histoire commune est indissociablement liée aux produits de beauté et de luxe. C’est ainsi qu’ils vont partir à la recherche du petit plus qui manque en Hongrie, avec comme objectif principal de privilégier le qualitatif plutôt que le quantitatif.

Leur société, Szépségakadémia Kft, nouvelle venue sur le marché de la cosmétique, commence à se faire connaître à travers la distribution exclusive des produits de la marque Académie Scientifique de Beauté de Paris auprès des esthéticiennes. Cette entreprise familiale française et indépendante conçoit, fabrique et commercialise des produits cosmétiques haut de gamme depuis plus de 80 ans. Les produits sont actifs et performants pour répondre aux exigences des femmes. Elle est présente dans environ 800 centres en France et dans 62 pays à l'international.

Afin d’apporter un service complet à leurs partenaires, Régis et Anikó décident également d’importer les produits de la société Beauté Directe de Paris. Un univers de près de 200 références dans le domaine de l’épilation (cires, appareils, soins, petit matériel), de l’hygiène (produits de nettoyage et de désinfection), de l’usage unique (draps, housses, tabliers, peignoirs, slips, strings, charlottes, bandeaux, mules, gants, serviettes, coton, etc...) et de linge cabine.

Un Rêve Oriental !

Toujours à la recherche de nouveautés à importer sur le marché hongrois, ils se sont rendu compte que le passé de la Hongrie pourrait être mieux exploité. « En effet, il est intéressant de remarquer à quel point la tradition des bains a perduré, depuis l’époque orientale jusqu’à nos jours, alors que tous les rituels et les produits qui lui sont associés n’existent pas, ou très peu », fait remarquer Régis. « Qui ici connaît les bienfaits du savon noir ? Ou la rugosité du Kessa (sorte de gant utilisé pour enlever les peaux mortes) ? Ou encore la douce odeur de l’huile d’Argan ? Pourtant, dans les pays orientaux dont ils sont originaires, ils sont liés au rite du Hammam, rite qui est malheureusement très peu connu en Hongrie, et que certains hôtels font renaître grâce aux produits que nous leur importons ». Connue sous le nom de Morjana, cette gamme de produits n’est disponible actuellement que dans les hôtels avec lesquels Szépségakadémia a conclu un accord. Citons le Thermal Hôtel à Visegrád, Shiraz à Egerszalók, qui tous deux re-créent une ambiance orientale autour de leur partie thermale. D’autres grands hôtels vont sans doute bientôt se rajouter à la liste. Mais il ne s’agit pas seulement de fournir les produits, il y a aussi tout un travail d’information et de formation du personnel à faire, pour qu’il ne s’agisse pas seulement de posséder le produit, mais aussi de pouvoir l’utiliser à bon escient, avec les gestes adéquats et en informant correctement la clientèle. Il est possible également de commander ces produits sous forme de coffrets cadeaux. « Cela pourrait être une idée originale comme cadeau de fin d’année aux employés d’une société, comme un voyage au Maroc, mais sans le billet d’avion », note Anikó avec une pointe d’humour. Il est vrai qu’on oublie souvent qu’il ne faut pas toujours se déplacer pour voyager dans un pays. Surtout qu’en matière de saveurs et d’odeurs, les pays orientaux sont particulièrement riches.

 

Un parfum-bijoux, une œuvre authentique !

Dans la lignée orientale que Régis et Anikó ont initiée, un deuxième produit a retenu leur attention, les parfums de niche d’une jeune créatrice franco-indienne, Céline Sahlini. Ces parfums Sahlini déclinés en quatre variations : « la femme », « la femme en noir », « l’homme » et « l’homme en noir », sont le résultat d’une subtile combinaison de fragrances orientales avec le luxe à la française. Mais qu’est-ce qu’un parfum de niche ? A l’instar de la haute couture, c’est un parfum où seul compte l’excellence et ce, dans toutes les étapes de la fabrication, des matières premières au design du flacon. Dans un contexte de banalisation du parfum, les parfums de niche veulent être, plus que des objets de consommation, des produits rares destinés aux personnes qui ne font pas attention au prix lorsqu’elles choisissent un parfum. Un pur plaisir de l’odorat en quelque sorte. Ces parfums sont disponibles dans des points de vente bien choisis, en Hongrie dans les deux hôtels cités ci-dessus ainsi que dans la boutique de Zsolt Zólyomi, Le parfum, Cukor utca, à Budapest. Pour les fêtes, un coffret spécial agrémenté de bijoux, collier et boucles d’oreille venus tout droit d’Inde, est également disponible.

Envie de vous faire plaisir pour les fêtes ?

Pour toute information ou commande, contactez :

Szépségakadémia Kft.

Tel : (1) 400-2546 ; (30) 400- 4449

(langues parlées : français et hongrois)

Fax : (1) 401-0450

info@szepsegakademia.hu

www.szepsegakademia.hu

 

 

Aucu vote pour l'instant.
Étiquettes

Publicité

 

Le JFB sur Facebook

 

Syndication

Syndiquer le contenu