Coup d’œil sur la région montagneuse au nord de la Hongrie entre histoire équestre et culture viticole


Gare dans le parc de la vallée de Szalajka

Les amateurs de nature, de randonnée et d’histoire se raviront d’un week-end dans le département de Heves au nord du pays. Cette région montagneuse et verdoyante est une réelle bouffée d’air frais provincial afin de s’éloigner de la chaleur et des murs du centre-ville.

Szilvásvárad, vert d’histoire

Les écuries nationales de Lipizzans

Situé 160 km au Nord-Est de Budapest sur le versant du massif du Bükk, se trouve la commune de Szilvásvárad.


Ecuries des étalons

Historiquement, ce village est connu pour son Haras d’Etat et son élevage de chevaux destinés à la cour royale. Construit en 1952, il est aujourd’hui chargé de maintenir le pédigrée de la race Lipizzan en Hongrie. L’élevage du cheval Lipizzan dans le pays remonte à 1806 et, après plusieurs détours, le haras s’est finalement implanté sur le site actuel du plateau de Bükk. Un musée de photos et de calèches retraçant l’histoire est installé dans une partie des anciennes écuries. Pour finir la visite sur une touche de douceur, il est possible de se balader dans les différentes structures où se reposent les étalons, les poulinières et leurs poulains nés au printemps. Tous les chevaux de l’écurie sont marqués de la lettre « B » sur la croupe droite. Cette marque évoque Balbona, où était installé en premier lieu le haras avant d’être détruit en 1849 par les insurgés Hongrois.

Le parc national de Szalajka

Non loin de là, sur plus de 800 hectares s’étend le parc national de la vallée de Szalajka. Il se traverse à pied, à vélo ou à bord d’un petit train autrefois utilisé pour transporter le charbon sur l’exploitation agricole. Un voyage hors du temps qui vous transportera à la découverte de la faune et de la flore sauvage et, vous déposera au rythme de vos pas.


Vieux train traversant la forêt

Au fur et à mesure, cette longue balade relaxante laisse place à des curiosités comme des jeux ludiques retraçant les métiers d’époque, des parcs animaliers et des étendues d’herbe pour méditer ou se reposer.

Rafraichissant le parcours, de nombreux cours d’eau et quelques cascades croiseront votre chemin, tout comme le chant des oiseaux qui résonnent à travers l’interminable forêt. Une journée ne suffit pas pour découvrir l’entièreté de l'état sauvage et naturel de ce par

Eger, le grand bain culturel

Chef-lieu du comitat de Heves, situé à l’Est des monts Mátra et 25 km au sud de Szilvásvárad, se trouve la ville d’Eger. Réputée pour son vignoble - on dit qu’il a la valeur d’un vin de Bourgogne - son architecture et ses thermes.


Vue depuis les ruines
du château d'Eger

En contre haut du centre-ville se distingue les ruines d’un château. Dix minutes et une cinquantaine de marches plus tard, les canons et le reste des murs de pierre mettent des images sur l’histoire d’un long affrontement avec l’empire ottoman. La hauteur laisse place à une vue dégagée sur la basilique d’Eger d’un style néo-classique et les quelques dix-sept – oui, dix-sept – églises baroques de la ville.

Bains thermaux, rues piétonnes, restaurants, bistrots et musiciens de rues accueillent chaleureusement les visiteurs curieux qui se baladent dans le centre-ville. La ville est également reconnue pour détenir un grand patrimoine viticole. En plus des différents vins traditionnels dont le rouge Egri Bikavér « sang de Taureau » - qui peut aisément se déguster en terrasse sur la place centrale face à la basilique - , la citée compte aussi un réseau de caves souterraines et le célèbre alignement de caves troglodytiques de Szépasszonyvölgy. Bien d’autres choses sont encore à découvrir alors, si ces endroits vous donnent envie…

A vous de les découvrir.

Mérédith Minster

Photo 2 :menesgazdasag.hu

Photo 3 : tiptoplak.hu

Photo 4 : budapest_info.com

Articles: 
field_vote: 
Aucu vote pour l'instant.