Le corps confiné, la culture aère l’esprit

En ces temps de confinement, les propositions d’offre culturelle en ligne défilent sur Internet. Nombre d’institutions de culture proposent désormais leurs services en ligne. En France, le président Macron a insisté le 16 mars dernier sur l’importance et l’opportunité de se cultiver et s’instruire durant cette période particulière. Il s’exprimait sur France 2 : « Retrouvez aussi ce sens de l’essentiel. Je pense que c’est important dans les moments que nous vivons. La culture, l’éducation, le sens des choses est important ». Le ministre de la culture Franck Riester, lui-même infecté par le Covid-19, a mis en place un dispositif inédit : #Culturecheznous. Ce site internet fait découvrir les richesses du patrimoine culturel français grâce aux ressources publiques vidéo, audio ou encore photo. De la danse à l’archéologie en passant par des spectacles et musées, il y en a pour tous les publics. Une chose est sûre, vous ne tournerez plus en rond dans votre appartement, maison ou jardin.

Au-delà des mesures prises par les pouvoirs publics afin de garantir un accès à la culture pour tous les citoyens, les artistes s’engagent aussi. Eloignés des salles de spectacles fermées, Jean-Louis Aubert, M ou encore Chris ont donné leurs concerts en direct sur Facebook. En Hongrie aussi, les artistes se mobilisent pour inciter les gens à rester chez eux. Dans ce sens, l’humoriste András Péter Kovács a réalisé un clip musical partagé sur YouTube.

La rédaction a établi pour vous une liste, non exhaustive, des offres culturelles françaises et hongroises à retrouver en ligne.

Visiter virtuellement les musées nationaux 

Au lieu de monter la colline conduisant au château de Budapest et à la Galerie nationale hongroise, les curieux peuvent se rendre directement sur le site internet de la Galerie. L'exposition intitulée « Variations sur le réalisme - de Munkácsy à Mednyánszky » peut être visitée virtuellement.

L’incontournable musée du Louvre ouvre également ses portes virtuellement. La salle des Antiquités égyptiennes, l’exposition « Figures d’artistes », le Louvre médiéval ou encore la Galerie d’Apollon n’auront plus de secrets pour vous.

Des concerts comme si vous y étiez

Le Budapest Festival Orchestra se produit tous les soirs à 19h45 sur son site internet et sur sa page Facebook, pour donner un peu de baume au cœur à tous les confinés accros aux salles de concerts.

Dans la même veine, le site Arte Concerts met à disposition plus de 600 concerts de musiques classiques comme actuelles.

Des podcasts pour (re)découvrir des figures du cinéma hongrois et français

C’est aussi le moment d’écouter tous les podcasts de France culture que l’on ne prend pas le temps d’écouter et de découvrir ou redécouvrir les parcours du réalisateur hongrois Béla Tarr dans « Béla Tarr, icône radicale du cinéma » sur France culture.  La radio publique propose également une émission sur l’actrice Anna Karina, disparue il y a quelques mois, dans « Anna Karina : ‘les actrices pendant la Nouvelle vague étaient très féministes’ ».

Des classiques de la littérature française disponibles en ligne

Si vous êtes confiné sans votre bibliothèque remplie de livres « à lire plus tard » vous pourrez tout de même avoir accès à de grands classiques grâce à La Bibliothèque numérique de TV5 Monde. Les livres sont téléchargeables gratuitement en format pdf.

Voyager de son canapé c’est possible

Découvrez le reportage « Budapest, la perle du Danube », d’Echappées Belles, pour voyager dans la capitale hongroise. Disponible sur YouTube.

Si vous avez plutôt à cœur de découvrir la capitale française, regardez « Paris de place en place », Des racines et des ailes, également sur YouTube.

Enfin, ces semaines de confinement sont aussi et surtout l’occasion d’enfin lire tous les articles du Journal francophone de Budapest qui vous intéressaient, mais que vous n’aviez pas eu le temps de lire !

Manon Martel

Fichier attachéTaille
Image icon 2.jpg109.6 KB
Articles: 
field_vote: 
Aucu vote pour l'instant.