Meyke: Entre tradition et modernité

Kata Bors

 

Melinda Madarász associe avec goût et poésie des motifs folkloriques et traditionnels hongrois à des coupes et des matières modernes. Une belle rencontre, de style et de femme.

 

 

L’un des principaux événements de la semaine du design était l’exposition des gagnants du Prix Hongrois du Design 2008, organisée par le Musée d’Arts Décoratifs qui avait également invité cette année les lauréats des cinq années précédentes. En 2006, le prix “textile” était décerné à une jeune artiste, diplômée de l’Université d’Arts et de Design de Budapest, Melinda Madarász (Meyke), pour sa collection de robes aux motifs folkloriques. Sa passion pour les traditions hongroises et son don pour reformuler ces influences dans des tenues modernes et originales rendent cette créatrice très intéressante à découvrir.

Il est aujourd’hui de plus en plus à la mode de revenir à ses racines et de créer des objets modernes décorés de motifs hongrois. Cela fait 6 ans que cette jeune créatrice, inspirée à l’origine par une collection du créateur japonais Kenzo qui comportait des motifs hongrois, crée des vêtements pour femme. Des compositions, comme elle les appelle, pour faire référence à des pièces musicales, qui reprennent des broderies de différentes régions hongroises et les retravaille, les intègre à une approche contemporaine de la femme. Son cheminement dépasse les frontières du stylisme puisqu’en cherchant à créer des tenues élégantes, confortables et pratiques, elle préserve également quelque chose de précieux du passé hongrois.

Les collections de Meyke trouvent donc bien évidemment leur origine dans un long travail de recherches, de documentations sur les sources folkloriques qui constitueront la base de son travail. Une fois les motifs et structures repris, son imagination fait le reste et elle cherche à visualiser l’impression qu’évoquent les dessins. Le résultat: un style original, des collections touchantes, la renaissance des traditions. Les shows de Meyke, entre défilé et soirée musicale, sont des aventures culturelles où les créations apparaissent en symbiose avec la musique live, les photos projetées des tenues folkloriques originales, et les mannequins, tout droit sortis des images pour s’avancer en musique et en style. Le tout expose la vision de Meyke: donner aux Hongrois le sentiment de pouvoir être fiers de leurs racines, tout en s’habillant selon les dernières tendances. «C’est avec notre héritage national que l’on peut se retrouver soi-même ».

Pour l’instant, les collections sont accessibles en quantités restreintes et se vendent à l’unité sur RDV, mais la créatrice souhaite bientôt pouvoir regrouper une équipe de jeunes couturières et dessinateurs, afin de former un groupe de créateurs, capable de créer des collections à des prix et des quantités apropriés.

Rendez-vous donc au prochain défilé de Melinda Madarász en novembre prochain, à l’occasion de la présentation de sa nouvelle collection à Szentendre et jusque-là, il ne vous reste qu’à découvrir son aventure virtuelle sur www.meyke.hu.

 

field_vote: 
Aucu vote pour l'instant.