Vous êtes iciThe Course of the Moon

The Course of the Moon


By JFB - Posted on 20 décembre 2007

Musique

La génération des trentenaires arrive à la maturité : non seulement dans sa maîtrise technique, mais plutôt et surtout en ce qui concerne ses goûts. László Fassang, connu jusque-là avant tout comme organiste, s’aventure volontiers désormais dans la compagnie du jazz et des traditions musicales diverses où il invite également son ami, le saxophoniste Vincent Lê Quang. Si ce disque surprend, c’est grâce à son atmosphère d'équilibre : les deux musiciens qui s’insinuent jusque dans les clapets et les cordes de leurs instruments, en tirent des harmonies improvisées - des vraies ! - qui refusent de manifester ou de suggérer la supériorité de l’un des deux univers sonores qui se complètent ainsi parfaitement. Dans The Course of the Moon, nous entendons des mélodies du monde entier, des rythmes du folklore hongrois, roumain ou plus oriental, quelques sonorités classiques, etc. De plus, on éprouve vite ce sentiment selon lequel les titres qui figurent sur la pochette reflètent vraiment ce que l’on entend. Rare est cette sorte de sincérité et d’« innocence » qui, justement par sa singularité, devient intéressante et agréablement pénétrante.

Après plusieurs concerts donnés en Hongrie, voici le disque d’un Hongrois et d’un Français qui, au lieu de nous bouleverser et de nous égarer dans les forêts vierges de l’improvisation (comme le fait souvent ce genre), nous apprend à apprécier la liberté partagée. Une liberté toutefois sciemment cadrée : les deux musiciens sont chacun professeurs d’improvisation, l’un à San Sebastian, l’autre à Paris.

Produit et distribué

par Orpheia, 2007

Sophie Lemeunier

Aucu vote pour l'instant.
Étiquettes

Publicité

 

Le JFB sur Facebook

 

Syndication

Syndiquer le contenu