Le rayonnement du français

L'enseignement du Français en Hongrie

 

L'Institut Français de Budapest a pour vocation, cela va de soi, de promouvoir la culture et la langue française en Hongrie. Jusque là, pas de surprise ! Mais ses missions en la matière sont à la fois diversifiées et s'entremêlent. Au-delà de l'enseignement linguistique dispensé dans les locaux de l'Institut (Fô utca 17 - 1er arrondissement de Budapest), le service de coopération éducative et linguistique travaille avec les établissements scolaires hongrois de l’école primaire à l’enseignement supérieur et avec les partenaires institutionnels et associatifs à travers une palette de programmes très riche.

 

Le service de coopération éducative et linguistique coordonne en outre les 5 Alliances françaises du pays (Miskolc, Debrecen, Szeged, Pécs,Veszprém). Ses partenaires sont : le ministère de l’Education hongrois, l’Association hongroise des professeurs de français (AHEF), la Fondation franco-hongroise pour la jeunesse (FFHJ), Les universités d’ELTE ou BME et le Centre interuniversitaire d’Etudes françaises.

Un réseau de formateurs locaux

Ce service de coopération éducative et linguistique organise et coordonne la formation continue des enseignants de français, par le biais de séminaires de formation proposés en coopération avec différents partenaires et qui visent à améliorer les compétences pédagogiques et didactiques des enseignants. Ce réseau de formateurs alimente un portail de ressources numériques, Franciaoktatás (www.franciaoktatas.eu). Lancé en 2006, ce portail numérique propose un matériel pédagogique innovant (vidéos accompagnées de fiches pédagogiques) qui permet un apprentissage dynamique du français. Il s’adresse aux enseignants et élèves en niveaux secondaire et universitaire. En outre, dans le cadre de l’amélioration de l’apprentissage de la langue française, il faut noter que les 9 salles de cours de l’Institut sont désormais équipées de tableaux blancs interactifs.

Une formation à tous les niveaux...

L'enseignement du français en Hongrie vise tous les âges, du primaire à l'Université, avec une priorité pour le secondaire et particulièrement les classes bilingues francophones dans 10 lycées : Lycées Kölcsey et Hunfalvy à Budapest, les lycées de Aszód, Pásztó, Debrecen, Szeged, Veszprém, Pécs, Miskolc (2 établissements). Dans ces établissements, la première année est consacrée à l’enseignement intensif du français, de manière à ce que, dès la 2ème année, les lycéens puissent suivre d’autres disciplines telles que l’histoire, la biologie, la civilisation (selon le choix proposé par chaque établissement) en langue française. Ces filières sont donc considérées comme des filières d’excellence et permettent ensuite aux élèves d’intégrer des formations universitaires francophones ou de suivre leurs études supérieures en France.

Par ailleurs, le Centre de langue de l’Institut français assure également la formation au français des fonctionnaires hongrois avec une offre sur mesure de cours de français général et de français sur objectifs spécifiques. Par exemple, en mars un séminaire particulier, organisé dans le cadre du partenariat avec l’Organisation Internationale pour la Francophonie (OIF), rassemblera les fonctionnaires et étudiants intéressés par les concours européens. Des formations spécifiques ont également été dispensées dans le cadre de la Présidence hongroise de l’UE. L’université d’été pour les enseignants, qui aura lieu pour la première fois en juillet 2012, remplit le même but avec des modules de formation, des ateliers, conférences thématiques.

...et dans tous les établissements scolaires

Au-delà des classes bilingues, la coopération linguistique se tourne aussi vers les établissements scolaires plus «classiques». La FFHJ (www.mfia.eu) existe depuis 20 ans et a pour vocation de mettre à disposition des établissements scolaires hongrois des jeunes diplômés français qui constituent un appui à l’enseignement de cette langue. Cette année, 21 jeunes sont ainsi répartis entre les différentes établissements hongrois, de l’école primaire à l’université. Cette coopération inédite est financée à moitié par le ministère de l’Education hongroise et à moitié par l’Institut Français. La FFHJ a aussi pour mission de recruter les jeunes enseignants et sert de relais aux événements organisés (concours par exemple) qui participent à la promotion de la langue française.

Les Universités également sont la cible de cette coopération linguistique puisque le service de coopération éducative et linguistique travaille avec le Centre interuniversitaire d’Etudes françaises et les départements d’études françaises des universités, en collaborant par exemple à l’organisation de colloques (journée commémorative en mémoire de l’écrivain Ágota Kristóf à l’université ELTE en avril).

Les diplômes

L’Institut Français et les 5 alliances françaises offrent une large gamme de certifications en français langue étrangère (diplômes et tests). L’offre est adaptée à tous les âges et tous les publics. Les diplômes DELF, DALF sont délivrés par le Ministère de l’Education français et reconnus internationalement. Ils sont valables sans limitation de durée. Le DELF prim et le Delf Junior et scolaire seront cette année proposés en Hongrie. Ils s’adressent à tous les enfants et adolescents de 7 à 18 ans. Les versions prim et junior du DELF sont construites sur la même structure que le DELF, mais pour un public en âge de scolarisation dans le primaire et le secondaire. Seules les thématiques diffèrent : les supports tiennent compte des centres d’intérêt des jeunes. Pour s’inscrire dans une université française, il faut avoir au moins le niveau DELF B2.

Le Festival de la Francophonie...

De nombreux événements sont organisés dans le cadre du Festival Francophone qui ouvrira ses portes à un public de tout âge dès le 29 février et proposera un programme étoffé et très varié pendant un mois. Ces événements font participer l’ensemble des établissements scolaires. Le but de ce festival est que les manifestations de tout ordre donnent le goût de la langue et de la culture françaises, les deux étant fortement associées. Alors quels seront les moments forts de ce mois de la francophonie ? Tout d’abord le concours de la chanson francophone le 2 mars, un immense succès déjà l’an passé (voir article ci-dessous) ; le concours du «français en herbe», pour relancer l’enseignement du français chez les plus petits, et qui mettra en scène les enfants de plusieurs écoles ; la grande dictée, le 9 mars, organisée par le Centre Interuniversitaire d’Etudes Françaises (CIEF), en partenariat avec l’université ELTE et l’Institut Français ; mais aussi le concours interlycées de slam le 13 mars précédé d’une journée de formation et de découverte de la poésie et du slam ; un grand gala réunira au Millenáris le 23 mars tous ceux qui souhaitent aller à la découverte de la francophonie et se terminera par un concert au Gödör. Et la fin du mois et du festival sera couronnée par la présence à Budapest de l’émission de France Culture «Des papous dans la tête».

Côté province, Pécs et Szeged offriront deux grands festivals de théâtre en français du 22 au 25 mars. Pécs attend à cette occasion près de 600 élèves.

... et autres programmes francophones

Parmi les moultes programmes qui concourent à l’enseignement et l’apprentissage du français dans un cadre culturel, on peut citer celui du cinéma scolaire qui offre une fois par mois une séance cinéma à l’Institut français et dans les Alliances françaises, avec en complément des formations sur l’exploitation du cinéma dispensées à l’Institut, en classe de langue. En mai, le mois de la gastronomie permet d’initier les enfants à un vocabulaire très spécifique, celui des papilles ! Cette année, 3 grands chefs viendront animer des ateliers du goût dans des établissements scolaires et mettront à l’honneur la gastronomie française.

Bref, tout un programme pour apprendre le français de manière formelle mais aussi plus ludique !

Pour plus d’informations,

www.inst-france.hu

 

Gwenaëlle Thomas

 

Articles: 
field_vote: 
Votre notation : Aucun(e) Average: 3 (2 votes)