Vous êtes iciLa chronique du palais

La chronique du palais


By JFB - Posted on 16 septembre 2011

de Natacha Guego

 

Retour de vacances, de retour à Budapest ! Comme tous les ans après la transhumance estivale, c’est le bonheur de rentrer chez soi mais aussi le stress du retour au quotidien, la rentrée des classes, la fin de l’été…

Comme tous les ans, c’est aussi pour moi le moment de vous faire partager un peu de mes vacances en vous emmenant, au gré de mes balades, dans des endroits que j’ai aimé et que je voudrais vous faire partager.

Cette année cette balade vous emmènera à Biarritz, au Pays basque français, au bord de l’océan atlantique, paradis des surfeurs et à seulement quelques dizaines de kilomètres de la frontière espagnole.

L’occasion fut les 18 ans de ma fille Vaiana. Il fallait trouver un endroit « fun », tendance et en même temps (on ne se refait pas !!!) où l’on mange bien. Nous avons donc passé la soirée au Blue Cargo, l’un des endroits les plus branchés de la côte basque. Perchée au dessus du golf d’Ilbarritz, cette grande bâtisse du XIXème, entièrement restaurée fait office de restaurant avec sa grande terrasse surplombant la mer et protégée par de grand dais en forme de voile blanche (ce qui n’était pas inutile cet été vu le temps pourri que nous avons eu en cette deuxième quinzaine de juillet !). Tout l’intérêt du lieu est que cela ne s’arrête pas là. Un grand escalier qui descend vers la plage et dès la nuit tombée la plage se transforme en bar et boîte de nuit très branchés. L’endroit idéal pour un anniversaire de 18 ans !En plus, il faut bien avouer que nous y avons très bien mangé : le risotto aux encornets et aux asperges vertes arrosé d’un espuma de velouté de crustacés est tout simplement divin (le risotto à la truffe plus classique est lui aussi très bien préparé), tout aussi délicieux la lotte façon saté et son riz Venere (riz noir italien du Piémont) ou le cabillaud servi de façon plus simple mais cuit juste comme il faut. L’agneau, des Pyrénées bien sûr, vaut lui aussi le voyage tout comme l’assiette de jambon Ibaïona IGP, l’un des meilleurs de la région. Vous l’aurez compris, ici l’on ne cherche pas à en mettre plein les yeux mais plutôt à mettre en valeur les produits, si possible ceux de la région, et de les sublimer avec une cuisson juste et des accords qui les mettront en valeur. Pari réussi au Blue Cargo !

C’est aussi le cas dans un autre petit restaurant du centre ville de Biarritz et là, c’est encore plus surprenant. Dans l’une des rues les plus touristiques, la rue du Port Vieux, où pullulent les troquets et restaurants à tapas de tous poils et de qualité très inégale, se trouve une petite perle : l’Instant. Passé 12h15, n’y cherchez pas une table si vous n’avez pas réservé. Le menu à 15€ (plat, dessert) fait la joie de tous les habitués et des petits malins de passage. Ce jour là, seule avec mon fils, après avoir visité le musée de la mer, l’ardoise proposait un agneau des Pyrénées aux abricots et petites pommes de terre sautées ou une rascasse au piment (d’Espelette bien sûr) et sa pipérade maison. Romain a préféré choisir à la carte un poulet de Bresse et son petit risotto aux girolles de pays. Pour nous mettre en appétit, un petit amuse bouche de gaspacho de tomate coiffé d’une mousse de mozzarelle et légèrement relevé au piment : frais, délicieux et trouver un amuse bouche de cette qualité dans un menu à 15€ n’est pas très fréquent. L’agneau présenté en rouelle était cuit au four, assez simplement mais bien rosé et d’excellente qualité ; tout comme la rascasse, copieusement servie et dont nos voisins de table se régalaient. Et à la vue de la photo du poulet et de son petit risotto, vous comprendrez que c’était très appétissant et tout aussi bon. Le dessert, un petit clafouti crémeux à la pêche, fait maison bien sûr, était très léger avec beaucoup de fruits. Un régal !

Sans nul doute, j’y retournerai l’année prochaine.

 

Aucu vote pour l'instant.

Publicité

 

Le JFB sur Facebook

 

Syndication

Syndiquer le contenu