Donner le sourire aux enfants hospitalisés

Clowns sans frontières

 

On dit depuis longtemps que le rire est le meilleur des remèdes. Certains ne se contentent pas de le penser, mais le démontrent. C’est le cas des clowns, qui depuis 15 ans redonnent de la joie au coeur aux enfants malades hospitalisés en Hongrie.

La Fondation «Clowns dans les Hôpitaux» (Bohócszínház) organise des visites régulières dans les hôpitaux et les écoles maternelles, et donne des spectacles spéciaux pour les enfants malades et handicapés. Le groupe applique avec succès une méthode appropriée à cet environnement spécial, et reconnue par des spécialistes. Après de nombreuses tournées internationales, l’association se rend cette fois-ci en France, pour entrer en contact avec des associations partenaires dans le cadre du programme international C.H.I.P. – Programme international «Clowns dans les Hôpitaux». Ce programme vise à enrichir en expériences les associations partenaires en comparant les méthodes et techniques appliquées auprès des enfants, et à promouvoir l’activité des «hôpiclowns» dans un grand nombre d'hôpitaux.

 

Que de rires dans les hôpitaux de la région PACA !

Depuis le 20 juin, les services pédiatriques des hôpitaux de la région PACA sont pris de fous rires, car des clowns franco-hongrois ont envahi leurs salles. Plus qu’un simple spectacle de clowns, c’est le résultat d’un partenariat international entre des associations franco-hongroises, un programme qui se base sur le partage des expériences, l’organisation d’ateliers et la transmission de la méthodologie hongroise initiée il y a 15 ans. Zoltán Vörös, fondateur de l’association, est un clown aux talents exceptionnels qui amuse petits et grands. Son répertoire se répartit entre récits de contes, jonglage, tours de magie, pantomime et sculpture de ballons, avec des cadeaux en fin de spectacle pour les petits malades. Ce spectacle à dimension internationale connaît un vrai succès : sa troupe a déjà fait une tournée en 2010 à Malte et en Italie. Cette année, l’association rend visite à l’hôpital de Grenoble, pour collaborer avec des artistes d’associations françaises, avant de se rendre à l’hôpital Lenval à Nice. „En France il existe également des troupes qui sont déterminées à redonner de la joie aux enfants hospitalisés, mais aussi à leurs familles, même si ce n’est que pour une demie heure par semaine. Les techniques françaises diffèrent des pratiques hongroises, plus précisément pour la sculpture de ballons. Chacun a donc beaucoup à apprendre de l’autre” – admet Zoltán Vörös. „Néanmoins la nature pro-bono de l’activité entraîne les mêmes difficultés de financement dans chaque pays, qui pourront être allégées par une coopération internationale, dont le premier pas est le programme hongrois C.H.I.P.” Il faut ajouter que la tournée des clowns hongrois en France dure 3 semaines.

 

Résultats phsychologiques prometteurs

Les enfants hospitalisés sont confrontés à des périodes difficiles sur le plan psychologique car la guérison peut être longue – a admis Dr. Jenô Ranschburg, célèbre pédopsychiatre, décédé récemment. „Tout ce qui peut contribuer à ce que les enfants oublient la douleur de la maladie, de l’hospitalisation et de la séparation de leurs parents, est bénéfique, même s’il ne s’agit que d’une demi-heure par semaine”, avait-il précisé dans une lettre de recommandation adressée à l’association. Le programme C.H.I.P. est un premier pas qui vise à regrouper des associations de différentes nations dont le but est d’organiser des spectacles pour les enfants hospitalisés ou handicapés. Ils souhaitent ainsi se produire dans le plus d'hôpitaux possible. Le programme est soutenu notamment par le Service de Coopération et d’Action culturelle de l’Ambassade de France à Budapest.

Kata Bors

 

field_vote: 
Aucu vote pour l'instant.