Vous êtes iciL’affaire Hunvald

L’affaire Hunvald


By JFB - Posted on 27 novembre 2009

György Hunvald, le maire du VIIe arrondissement de la capitale, attend son procès derrière les barreaux depuis le mois de février. Retour sur une affaire pleine de rebondissements qui secoue le quartier juif et choque l'opinion publique.

 

 Le maire du VIIe arrondissement de Budapest, György Hunvald, a été placé en détention préventive le 10 février 2009 dans le cadre de l'affaire d'abus de biens sociaux et de corruption qui secoue le quartier juif de Budapest. Selon le parquet, le député MSZP est impliqué dans la vente de biens immobiliers d’Erzsébetváros (VIIe arrt.) à un prix significativement plus bas que celui du marché à des acheteurs en bonne relation avec l’autorité locale. Ces même acheteurs ont ensuite réalisé un bénéfice important en revendant ces biens.

Le MSZP a demandé à ce que György Hunvald démissionne de son mandat et qu’il suspende sa participation au parti. En février dernier, pour échapper à la justice, il s'était présenté dans un hôtel de province sous un faux nom et avec de fausses pièces d'identité, ce qui vient alourdir les éléments à charge: faux en écritures, détournement de biens publics, corruption, abus de pouvoir, délit organisé, etc. Compte tenu de l'ensemble des charges qui pèsent sur György Hunvald, il risque jusqu'à 20 ans de détention.

Alors que l'enquête judiciaire progresse, de nouveaux détails ont été découverts concernant les propriétés et les biens de l'ancien maire, parmi lesquelles une villa de luxe à Keszthely, d'une valeur de plusieurs centaines de millions de HUF, une flotte d'une dizaine de voitures de luxe ainsi que plusieurs appartements de grande valeur, sans oublier la découverte d'un avion privé que possède l’une des sociétés dont la femme de Hunvald est partiellement propriétaire. Selon les informations les plus récentes, la famille Hunvald n’a jamais utilisé cet avion, celui-ci était loué par les milliardaires hongrois pour effectuer des voyages d’affaires ou éventuellement privés.

Le maire du VIIe arrondissement est actuellement en détention préventive et, avant la tenue de son procès, bénéficie donc de la présomption d'innocence. N’ayant démissionné que de l’assemblée générale de la mairie centrale de Budapest, il reste donc officiellent maire du VIIe arrondissement et continue donc de recevoir son salaire et ses allocations complémentaires de la mairie qu’il dirigeait. Cette décision a été prise le 6 novembre dernier par le comité des représentants du VIIe arrondissement où la majorité est assurée par le MSZP. Le fait qu’un maire en prison et ne pouvant pas remplir ses fonctions perçoive toujours son salaire choque la population hongroise, et plus encore l’opposition qui s'est bien évidemment saisi de l'affaire.

Hunvald et la mairie du VIIe, mais aussi celles des VIe et VIIIe arrondissements, sont impliqués dans l’affaire liée à la société Centrum Kft. (lire l’article du JFB n°297). Le contrat de 10 ans qui liait ces mairies à la société de gestion du stationnement public a expiré le 24 septembre dernier, mais les mairies en question, qui prétendaient avoir oublié cette échéance, ont lancé un appel d'offre en toute urgence, mal préparé et finalement jugé illégal. Dans cette situation, les municipalités en question ont choisi de prolongé provisoirement leurs contrats avec Centrum Kft. jusqu’à la fin de l'année.

Bálint Seres

 

Votre notation : Aucun(e) Moyenne : 4 (1 vote)

Publicité

 

Le JFB sur Facebook

 

Syndication

Syndiquer le contenu