Vous êtes ici Francophonie

Francophonie


Francophonie

Échos de la francophonie: En chantant Lady Gaga

Les chroniques de Dénes Baracs

251.287 documents secrets! Le futur, comme on dit, a commencé. Mata Hari, si elle ressuscitait, mourrait de nouveau – cette fois d’envie.

Grâce a Wikileaks, nous savons maintenant que selon les diplomates américains postés à Paris, Nicolas Sarkozy est le président français le plus pro-américain ou bien que Mme Clinton a demandé de ses diplomates de recueillir des informations spécifiques sur les personnalités hongroises. Mais on a "exfiltré" des secrets beaucoup plus dangereux aussi, de l’Iran à Afghanistan. Wikileaks nous réserve encore des surprises.

Les journalistes et le président

Échos de la francophonie

Les chroniques de Dénes Baracs

Annonce

L’Institut français de Budapest cherche, pour le 1er janvier 2011, un gérant pour le Café Dumas.

Situé dans le bâtiment de l’Institut français (Fö Utca 17), la Café Dumas est un établissement géré en concession.

Le repreneur devra assurer une activité café la journée et une partie restauration et/ou restauration rapide aux heures de repas (service de déjeuner ; service du dîner en option selon les propositions). Il pourra aussi le cas échéant assurer une activité traiteur à la demande de l’institut (sans exclusivité).

Échos de la francophonie: World Press Photo

La chronique de Dénes Baracs

Le français, l’espagnol, l’anglais, le chinois... sont de formidables outils de communication, chacune de ces langues étant parlée par des centaines de millions de personnes ou bien plus encore dans le cas des deux dernières. Il existe pourtant une langue encore plus répandue désormais.

Le Goncourt des lycéens

Les élèves de Seconde du lycée français Gustave Eiffel de Budapest ont l’honneur de participer au Prix Goncourt des Lycéens 2010.

Nos maisons américaines

Échos de la francophonie

La chronique de Dénes Baracs

Voyage, Voyage

Echos de la francophonie

L’été, c’est la saison du soleil et des rêves, de l’éternelle découverte et des expéditions. «Voyage, voyage, plus loin que la nuit et le jour, voyage, voyage, dans l'espace inouï de l'amour», chantait Desireless en 1986, sur un texte de Jean-Michel Rivat. Une chanson qui est devenu le tube de tous les jeunes en quête de joie et de terres nouvelles.

La France en Hongrie

Le 14 juillet est traditionnellement l'occasion pour les Français présents en Hongrie d'évoquer l'année écoulée, d'analyser les changements survenus en Hongrie, d'apprécier l'évolution des relations bilatérales mais aussi d'évoquer la construction européenne et ses cheminements. M. René Roudaut, Ambassadeur de France en Hongrie, a accepté de répondre à nos questions.

Tout feu tout flammes

A quelques semaines de son départ pour Marrakech, où il vient d’être nommé Directeur de l’Institut français, Jérôme Bloch, Directeur de la programmation à l’Institut français de Budapest, Attaché culturel, tire un bilan très positif de ces trois années passées en Hongrie. Un pays dont il retiendra l’effervescence culturelle et le “frémissement constant”.

Nem beszélek franciául

Le français de moins en moins populaire

En Hongrie, 20 après que le russe ait été pendant longtemps une langue obligatoire dans les écoles hongroises, c’est logiquement l’anglais qui arrive aujourd’hui en tête des langues étrangères pratiquées. Plus étonnant: le français n’arrive qu’après l'espéranto.

Publicité

 

Le JFB sur Facebook

 

Syndication

Syndiquer le contenu