Vous êtes ici Francophonie

Francophonie


Francophonie

L’Institut Français au Vert

Le mois de l’environnement

 

En partenariat avec le Ministère hongrois du développement rural, le service de coopération et d’action culturelle de l’Ambassade de France en Hongrie présente en novembre sa 9ème édition du Mois de l’Environnement, à travers 5 grandes journées thématiques. Didier Haguenauer, attaché de coopération pour l’Ambassade de France, nous éclaire sur les événements qui animeront ce mois spécial.

Qu'est-ce que t'en penses?

Qu'ils soient de passage ou expatriés quelques années, les francophones sont légion à Budapest. Leurs impressions sont peut-être les vôtres !

Échos de la francophonie

La chronique de Dénes Baracs

 

Le fil conducteur de mes chroniques, c’est de parler de choses qui touchent à la fois Hongrois et Francophones. Avant d’évoquer le drame du 11 septembre, j’ai hésité : c’est un drame tellement américain qu’à l’autre rive de l’Océan Atlantique les Américains avec leur sens pratique inné le désignent simplement avec deux chiffres: 9/11. Tout le monde sait alors qu’il s’agit du jour de la terreur, de l’attaque de l’organisation islamiste fanatique Al-Qaida contre les tours jumelles du World Trade Center à New York, symbole de l’hégémonie économique des États Unis et de la globalisation. Mais le 9/11, c’est aussi l’attaque meurtrière contre le Pentagone à Washington, centre du pouvoir militaire du plus puissant des Etats de notre globe, et c’est aussi la probable tentative d’attaque - échouée - contre la Maison Blanche (qui a tué des innocents, passagers du quatrième avion détourné ce jour-là par les terroristes venus de loin).

Qu'est-ce que t'en penses ?

Qu’ils soient de passage ou expatriés plusieurs années, les francophones sont légion à Budapest. Leurs impressions sont peut-être les vôtres !

Échos de la francophonie: Gastronomie

La chronique de Dénes Baracs

Crise oblige, cette année la réception traditionnelle du 14 juillet dans le jardin de la résidence française de Budapest était un peu différente des précédentes, mais au moins elle a eu lieu – tandis qu’à Paris les temps sont durs pour l'État qui a annulé purement et simplement la réception traditionnelle du président de la République dans le jardin de l’Élysée. (Heureusement, le défilé sur les Champs Elysées et dans le ciel de Paris, infiniment plus coûteux mais aussi plus attendu, n’a pas subi ce sort – et nous avons pu le suivre en direct à la télévision.) Ici à Budapest les entreprises françaises qui sont présentes en Hongrie ont participé à la célébration et nous avons eu droit à une vraie fête gastronomique qui m'a réservé une surprise de taille.

Qu'est-ce que t'en penses ?

Qu'ils soient de passage ou expatriés quelques années, les francophones sont légion à Budapest. Leurs impressions sont peut-être les vôtres !

Qu'est-ce que t'en penses ?

Qu'ils soient de passage ou expatriés quelques années, les francophones sont légion à Budapest. Leurs impressions sont peut-être les vôtres !

Échos de la francophonie

Les chroniques de Dénes Baracs

Quelle pure merveille, cette retransmission du fameux opéra de Giuseppe Verdi, Aïda, sur les ondes de la chaîne France 2, en direct du théâtre antique d’Orange!

Qu'est-ce que t'en penses ?

Qu'ils soient de passage ou expatriés quelques années, les francophones sont légion à Budapest. Leurs impressions sont peut-être les vôtres

Le rayonnement de la France en Hongrie

René Roudaut, Ambassadeur de France en Hongrie

Le 14 juillet est une date propice pour faire le point sur l'année écoulée, sur l'activité des français en Hongrie. Ce premier semestre a également été marqué par la présidence hongroise de l'Union européenne. M. René Roudaut, Ambassadeur de France en Hongrie, a accepté de répondre à nos questions.

Publicité

 

Le JFB sur Facebook

 

Syndication

Syndiquer le contenu