Vous êtes ici Francophonie

Francophonie


Francophonie

CONFIDENCES PUBLIQUES

Michel Billout, un sénateur qui n’abandonne pas la Hongrie !

Michel Billout, sénateur de Seine et Marne, membre du groupe communiste républicain et citoyen, préside, depuis 2008, le Groupe d’amitié France-Hongrie au Palais du Luxembourg. Également vice-président de la commission des Affaires européennes, membre de la commission des Affaires étrangères du Sénat et vice-président de la Délégation française à l'Assemblée parlementaire de l'Organisation pour la Sécurité et la Coopération en Europe (O.S.C.E.), cet observateur passionné et privilégié de la scène internationale, nous dévoile son parcours atypique et sa vision de la diplomatie parlementaire franco-hongroise.

CAMPAGNE BOURSIERE 2013-2014

La campagne boursière en vue de l’attribution des bourses scolaires pour l’année 2013-2014 est ouverte du 14 janvier au 15 mars 2013, délai de rigueur.

Les nouveaux formulaires peuvent être téléchargés sur le site :

Informations de l'Ambassade de France

 

 Aide à la scolarisation

Une coopération cordiale

Peu connue du grand public, la fonction d’Attaché de sécurité intérieure (ASI) est pourtant essentielle dans la lutte contre une criminalité qui ne connaît pas de frontière. 250 policiers et gendarmes assurent le bon fonctionnement de ce réseau qui comprend 84 Attachés. Pour évoquer la nature de cette fonction et la coopération franco-hongroise dans la lutte contre le crime, nous avons rencontré le Commissaire principal Grégoire Monroche qui occupe ce poste à l’Ambassade de France de Budapest.

Édito

Chères lectrices, chers lecteurs,

En cette fin d’année qui fut, pour l’ensemble du pays, une année difficile, ce numéro est dédié aux femmes et aux hommes de bonne volonté.

A ceux qui, venus de tous horizons, sont prêt à travailler ensemble pour construire une société meilleure même si à force d’être dite cette expression est devenue un cliché.

CONFIDENCES PUBLIQUES

Gilles Bourdouleix, au service de l’amitié franco-hongroise

Gilles Bourdouleix, député du Maine et Loire, rattaché à l’Union des Démocrates Indépendants (UDI), se voit confier la Présidence du Groupe d’Amitié Parlementaire France-Hongrie au Palais Bourbon. Le JFB est allé à la rencontre de ce tisseur de liens, discret et pragmatique, qui dévoile son parcours et, en avant-première, ses ambitions pour faire vivre l’amitié franco-hongroise.

Nouveau député, nouveaux défis

Rencontre avec Pierre-Yves Le Borgn’

Après une campagne digne d’un marathon, sur des distances hors-normes comparées à celles d’une circonscription «normale» métropolitaine, Pierre-Yves Le Borgn’, candidat socialiste aux législatives sur la 7ème circonscription incluant la Hongrie, a remporté l’élection le 17 juin dernier contre Ronan Le Gleut, candidat UMP. Il a fait ses premiers pas au Palais Bourbon avec beaucoup d’émotion. Il étrenne également cette situation inédite dans la vie politique française puisque, c’est la première fois que des députés sont élus pour représenter les Français de l’étranger.

Péter Geszti nous dit « Merci Budapest ! »

Péter Geszti, chanteur, compositeur, animateur-télé, directeur de publicité et mentor de X-factor est une star en Hongrie. Trois élèves du Lycée Français de Budapest ont eu la chance de le rencontrer. Il leur parle de ses relations avec le Lycée Français et de ses idées pour promouvoir le LFGEB qui vient de fêter ses 50 ans, de son projet « Merci Budapest » et de la promotion d’un nouveau clip qui sera prêt à la mi-novembre.

Le 6 novembre l’Institut français aura le plaisir d’accueillir Lucie Campos pour une conférence exceptionnelle. La lauréate du prix Hungarica nous présente son parcours.

JFB à Antoinette Daridan :

En tant que secrétaire générale de l’Association des Amis de l’Institut Hongrois que pouvez-vous nous dire sur le Prix Hungarica que vous avez décerné à Lucie Campos ?

Chères lectrices, chers lecteurs,

Peinant déjà à survivre, nous ne saurions porter la plume dans la plaie ou alors, uniquement, dans des plaies lointaines. Il y aurait bien des choses à écrire mais comment le faire sans une armée d’Avocats ? Dans une société où le contraire d’une vérité est bel et bien une autre vérité, notre combat se limite à faire progresser la francophonie en Hongrie.

 Au moment où vous lisez ces lignes, le sommet de la francophonie de Kinshasa n’est plus qu’un souvenir. Pays francophone le plus peuplé, la RDC illustre bien les défis à venir pour la francophonie. L’Afrique sera de nouveau, un jour, une terre promise, c’est un fait. Ce continent est aussi celui qui offre le plus d’opportunités pour un renouveau de l’usage du français dans le monde. Dans le même temps, il faudrait 300 ans pour éliminer les mines antipersonnel encore enfouies dans son sol. Partout les braises brûlent sous la cendre. Le calme n’est qu’apparent. Le choix de Kinshasa peut se justifier, tout peut se justifier. En plus, Tombouctou, au Mali, n’avait pas les infrastructures nécessaires…

Publicité

 

Le JFB sur Facebook

 

Syndication

Syndiquer le contenu