Vous êtes ici Francophonie

Francophonie


Francophonie

Thomas Schreiber n'est plus

Journaliste au Monde et à l’Express, éditorialiste à RFI, collaborateur à la Documentation française, chroniqueur de notre journal et de l’Hebdo 168 óra, également bien connu des téléspectateurs de TV5 Monde pour ses apparitions dans l’émission „Kiosque”, Thomas Schreiber vient de nous quitter. Lui qui venait encore récemment de se rendre à Budapest pour une intervention à l’Institut Français de Budapest pour parler de François Fejtő et où nous l’avions trouvé en bonne forme toujours aussi avenant et souriant.

Celles et ceux qui l’ont connu restent frappés par cette douceur, cette affabilité et surtout, cette immense modestie qui émanaient de sa personne. Son sourire va cruellement nous manquer.

Entre autres ouvrages, Thomas Schreiber publia ses souvenirs sous le titre „J’ai choisi la France”. (*).

En son hommage nous republions la chronique de Dénes Baracs où il parle de Thomas Schreiber et nous retrace les différentes phases d’une vie incroyablement riche et passionnante.

Pierre Waline

(*) éditions France Empire, 2010

Je suis Charlie !

La marche planétaire pour la liberté d'expression

Depuis la tuerie du 7 janvier au siège du journal « Charlie Hebdo », les trois mots « je suis Charlie », nous les portons tous haut et fort, nous les colportons sur les réseaux sociaux, nous les brandissons sur des pancartes tels un message universel de solidarité, d’unité contre la barbarie, contre le terrorisme, pour la liberté de la presse, la laïcité.

#Je suis Charlie

 

Hommage aux victimes de l'attentat contre la rédaction de Charlie Hebdo

En Hongrie, on a rendu hommage aux victimes des attentats parisiens à plusieurs endroits. Regardez notre galerie...

Budapest, le 8 janvier 2015 Rassemblement devant l' Ambassade de France et l'Institut Français :

 

 


 

Edito

Bonne Année !

Chères lectrices, chers lecteurs,

L’année 2015 approche : les fêtes de fin d’année passées, nous vous invitons à suivre les événements de la francophonie en Hongrie et au-delà de ses frontières.

L’événement qui a le plus marqué le paysage des médias francophones et qui décidera de son avenir, c’était bien les 43èmes Assises de la Presse francophone à Dakar en prélude au Sommet de la Francophonie.

La rentrée à la Chambre de Commerce et d’Industrie Franco-Hongroise

Rencontre avec Laurent Poiron, président de la CCIFH

JFB : A la rentrée la CCIFH prend un nouvel élan dans des locaux plus accueillants, plus professionnels. Quels sont les avantages de cette nouvelle localisation ?

Laurent Poiron : Suite à notre déménagement fin mai, au cœur du quartier d’affaires de Budapest, l’équipe de la CCIFH évolue désormais dans un environnement international au milieu de nombreuses entreprises françaises de renom. Grâce à ce nouvel aménagement et à l’agrandissement de ses bureaux, la Chambre peut étendre, entre autre, son service d’hébergement. En effet, quatre postes de travail sont disponibles afin d’accueillir des V.I.E et/ou des commerciaux affiliés à des entreprises françaises. Entourée d’une équipe qualifiée, bilingue et disponible, chaque entreprise bénéficiant de ce service pourra s’épanouir dans un environnement stable et professionnel.

Opération Portes ouvertes à l’Institut Français de Budapest

Entretien croisé avec Hervé Ferrage et Isabelle Farçat

  A la rentrée l’Institut Français de Budapest invite le public à  découvrir de nouveaux espaces accueillants dans le cadre de l’opération Portes ouvertes et un programme riche pour l’automne. Nous avons rencontré le directeur de l’Institut Hervé Ferrage et son adjointe Isabelle Farçat.

Edito

Chères lectrices, chers lecteurs,

Les vacances terminées, notre journal reprend ses activités pour vous informer des événements de la francophonie en Hongrie et au-delà de ses frontières.

Pour la rentrée de la vie culturelle, seront à la Une le cinéma et le théâtre, les arts plastiques, les actualités littéraire et musicale avec en particulier la présentation des programmes de l’Institut Français de Budapest et celle des expositions dans les grands musées et galeries de la ville.  Notons par exemple que la Galerie Nationale expose des œuvres de surréalistes français venues de la collection du Musée de Jérusalem. Nos journalistes ont vu des oeuvres de plasticiens contemporains exposées au même moment à la Galerie Budapest et en Belgique.

Elections consulaires 2014

Pour la première fois à partir du 14 mai 2014 par Internet  et le 25 mai en personne les Français de l’Etranger vont pouvoir élire, pour six ans, leurs Conseillers consulaires. Sur les 443 Conseillers consulaires élus, trois le seront pour la circonscription de Hongrie. Ces Conseillers,  en plus de leur fonction de relais des Français établis dans leur circonscription, seront aussi grands électeurs pour l’élection des Sénateurs des Français de l’étranger et des membres de l’Assemblée des Français de l’étranger.

Nous vous présentons ici les trois listes candidates : Conseiller consulaire, votre Relais citoyen en Hongrie (avec le soutien de l’UMP), Français du Monde en Hongrie avec le soutien de l'ADFE et de l'Assemblée Citoyenne de Budapest et l’Alliance Solidaire des Français de l’Etranger.

La France en Hongrie

A l’approche du 14 juillet, M. Roland Galharague, Ambassadeur de France en Hongrie, a accepté, d’évoquer les grands axes de la relation franco-hongroise. Une rencontre particulièrement importante en cette période où règnent quelques incertitudes sur la politique hongroise, tant sur le plan de son économie que sur le respect des principes fondamentaux du droit européen.

Publicité

 

Le JFB sur Facebook

 

Syndication

Syndiquer le contenu