Vous êtes ici Francophonie

Francophonie


Francophonie

Etre francophone en 2008

Quelques heures après la parution de ce numéro du JFB, la fête de la Francophonie battra son plein dans le monde entier. C’est donc, comme chaque année, le moment de faire notre petit état des lieux. Nous sommes bien loin de l’année 1871 et de la vision qu’avait Onésime Reclus du concept de francophonie. Même si la tendance est de bien différencier le sentiment de francophonie d’avec ses institutions, on ne saurait nier l’utilité potentielle de celles-ci. Ainsi la Hongrie possède-t-elle le statut d’observateur au sein de l’Organisation internationale de la Francophonie et compte 50 000 personnes, élèves ou étudiants, qui apprennent le français au cours de leur cursus d’études.

Coopération franco-hongroise

Afin de renforcer la coopération entre la France et la Hongrie dans les domaines du développement économique et du développement territorial, l’ADETEF, agence de coopération technique internationale du MINEFI (ministère de l’économie, des finances et de l’emploi), et le Holding du Développement Régional Hongrois, RFH, ont récemment conclu un protocole d’accord, rendu public le 27 février dernier. Ce protocole a pour but de renforcer un partenariat de longue date mené via l’association Initiatives France-Hongrie.

Qu’est-ce que le RFH ?

Ma Môme à moi

La chronique de Dénes Baracs

Échos de la francophonie


Même après les premiers succès du film d’Olivier Dahan à travers le monde, j’ai obstinément refusé d’aller voir Marion Cotillard au cinéma métamorphosée en Edith Piaf, le rôle pour lequel elle vient d'obtenir un Oscar. Non que je déteste La Môme Piaf, au contraire. Elle fut l’une de mes chanteuses favorites, avec sa voix inimitable, sa figure frêle. J’avais lu beaucoup sur ses amours passionnelles et sur les drames qui ont jalonné sa vie, courte, tragique et rayonnante.

Movida franco-hongroise

Rencontre avec Jérôme Bloch

Histoire/Geschichte

La chronique de Dénes Baracs

Échos de la francophonie


Le deuxième volume de la série de manuels d’Histoire communs franco-allemands est sorti des presses pour cette année scolaire, signe de la bonne santé de cette grande entreprise pédagogico-politique entre les deux nations. Cette nouvelle me laisse rêveur.

Médias

La chronique de Dénes Baracs

Échos de la francophonie

Loin de moi l’idée de prendre position dans la discussion suscitée par l’intention de Paris d’assurer un „pilotage unique” pour l’audiovisuel extérieur français, ou plus prosaïquement un rapprochement entre la chaîne généraliste, mais surtout culturelle, TV5 Monde, la chaîne de télévision d’information en continu France 24 et Radio France Internationale.

Páripest

La chronique de Dénes Baracs

Échos de la francophonie


Pour moi, l’histoire de ce mot, Páripest, commence par une petite annonce que mon père de 97 ans (mais oui!) a récemment passée dans un journal, en quête de nouveaux partenaires de bridge. Ce jeu de cartes conserve la jeunesse et l’un de ceux qui ont appelé le numéro indiqué était un autre éternel jeune homme de 90 ans féru de bridge: M. István (Étienne) Raskó. Ensemble ils ont formé un couple formidable de 187 ans et ont obtenu une place honorable à un concours de bridge.

Drapeaux

 

La chronique de Dénes Baracs

Échos de la francophonie

La chronique de Dénes Baracs. Échos de la francophonie

Réformes

 

S’il existe une notion historique qui dans notre pensée est liée à la France, c’est la révolution: la prise de la Bastille, les foules enthousiastes, cette figure de femme avec le drapeau de la liberté dans sa main, l’élan libérateur qui brise l’ancien régime... Pourtant, le mot a un sens plus modeste mais également important: “un changement brusque qui peut être économique, moral, culturel dans une société et qui a des répercussions importantes et durables sur la vie de ses membres”, comme l’explique la vénérable encyclopédie Larousse. Et elle n’est pas forcément liée aux définitions classiques de la gauche et de la droite.

Avec Wagner à Bayreuth, à Bruxelles et à Budapest

La chronique de Dénes Baracs

Échos de la francophonie


Publicité

 

Le JFB sur Facebook

 

Syndication

Syndiquer le contenu