Vous êtes ici Francophonie

Francophonie


Francophonie

Une question de confiance

Visite d’Anne-Marie Idrac, Secrétaire d’Etat française chargée du commerce extérieur

En 2007, avec 4,3% de parts de marché, la France était le 6e fournisseur de la Hongrie, derrière l’Allemagne, toujours en position dominante. Le commerce entre les deux pays et les partenariats bilatéraux se sont renforcés lors des 5 dernières années, pour atteindre 5,9 milliards d’euros en 2007. Une très belle somme pourrait-on dire, mais elle reste loin du potentiel qui se cache derrière les éventuels débouchés non exploités. Les raisons sont multiples et il serait exagéré de tout mettre sur le compte de la crise économique ou du ralentissement de croissance des Etats développés. C’est plutôt une question de confiance : est-ce que la Hongrie est capable d’assurer un environnement sécurisé, prévisible et attirant aux sociétés françaises tant au niveau juridique, qu’économique et institutionnel ? Pas toujours, selon les entreprises.

De Bruxelles à Budapest

La crise, le traité de Lisbonne, mais aussi la mondialisation et les relations bilatérales entre la Belgique et la Hongrie. Voici quelques uns des sujets que nous avons eu l’occasion d’aborder avec M. Pierre Labouverie, Ambassadeur de Belgique à Budapest. Un homme optimiste et un Européen convaincu.

Ils en étaient capables

Échos de la francophonie

 La chronique de Dénes Baracs

Quand je me suis couché tard dans la soirée du 4 novembre, la victoire de Barack Obama semblait certaine, mais n’était pas encore acquise. Cette petite différence avait peint sur les visages des démocrates, réunis dans leur fief de Chicago, les signes d’une angoisse secrète, et sur ceux des républicains l’expression de la détermination de continuer la lutte à Phoenix.

Le lendemain, je me suis levé tôt: je voulais vivre en direct le moment de la certitude, quand tout ce qui semblait hier à portée de main, mais impossible pendant des siècles, s'accomplissait enfin. Nous fûmes les témoins de scènes inimaginables, les gens criaient, incrédules, leur joie aux caméras, d'autres pleuraient, des inconnus s’embrassaient, des foules inondaient le centre des grandes villes américaines pour fêter leur victoire, celle de toute l’Amérique sur son passé.

Belle blonde, quand tu nous tiens….

Il existe plusieurs brasseries dites «belges» à Budapest. Mais la plus grande et celle où, assurément, il règne la meilleure ambiance se situe sur Bem rakpart 12, la Henri Belga Sörözô, à deux pas de l’Institut français. Tout le monde a déjà remarqué cette devanture aux couleurs du drapeau belge aguichant les passants avec des noms évocateurs tels que «Cuvée des trolls», «Kriek Belle-Vue» ou encore «Blanche des neiges»

 

«Construire l’avenir ensemble»

Tel est le slogan de CFE, groupe international de construction dont l’actionnaire de référence est le groupe français VINCI. Rencontre avec Pascal Steens, le directeur régional de la filiale CFE Hongrie, sur fond de crise financière mondiale.

Préparer l’avenir

Depuis mai 2007, M. Vincent Roussel, PDG de Csemege Match, est aussi le président de la CCIFH. Sept mois avant la fin de son mandat, le JFB a voulu faire un premier bilan.

 Le bilan de Vincent Roussel à la tête de la CCIFH est d’ores et déjà positif et nous amène à nous poser la question de savoir qui sera le prochain président de la Chambre. Le candidat idéal serait un homme ou une femme possédant une bonne connaissance du pays, un carnet d’adresses fourni et surtout la volonté de consacrer du temps et de l’énergie à ce projet collectif.

Récéssion

Echos de la francophonie

La chronique de Dénes Baracs

Cela me manquait encore: une bonne vraie crise économique mondiale.

Hinnerk de Boer, PDG d’Hungaropress

Portrait d’entrepreneur

Hinnerk de Boer est le PDG d’Hungaropress, une filiale du groupe Lagardère Services qui importe et distribue en Hongrie la presse internationale (dont votre JFB bien-aimé !) et, depuis un an, les livres en langues étrangères. Il est le prototype du cadre de direction européen moderne.

Après un MBA à l’université de Hambourg et quelques années passées à travailler pour un grand groupe d’édition allemand, il a saisi l’opportunité qui lui était offerte de rejoindre le groupe Lagardère tout en vivant dans le pays dont son épouse est originaire.

Il est naturel pour cet Allemand polyglotte de s’exprimer dans la langue de ses interlocuteurs, passant ainsi du hongrois au français et de l’allemand à l’anglais sans l’ombre d’une hésitation.

Un nouveau locataire Fő utca: François Laquièze

Le nouveau directeur de l'Institut français, 58 ans, décrit par petites touches son parcours jusqu'à Budapest. Curieux de ce pays, il évoque les grandes lignes de sa future mission.

Bru Chi Minh

Heureux qui, comme Ulysse, a fait un beau voyage…

 

Bruxelles – Ho Chi Minh Ville : Bruchiminh est la contraction en un mot d’un parcours long de plusieurs milliers de kilomètres, comme si le monde était à portée de main… ou plus exactement à portée de pédalier. Car ce voyage, entamé à Bruxelles en juillet dernier, est le pari un peu fou, mais tellement exaltant, que se sont lancé deux frères, Julien et Frédéric Gaillard, de parcourir le monde à vélo. Nous les avons rencontrés lors de leur passage à Budapest. En grande forme !

Publicité

 

Le JFB sur Facebook

 

Syndication

Syndiquer le contenu