Vous êtes ici Francophonie

Francophonie


Francophonie

Cours du soir

Échos de la francophonie

La chronique de Dénes Baracs

Paris sous le nuage du volcan

Échos de la francophonie:

La chronique de Dénes Baracs

Jamais Paris ne me sembla aussi belle que lorsqu’elle était survolée par ce fameux nuage de cendre émis par le volcan islandais au nom imprononçable. Air de printemps, soleil doux, des lumières chaudes, toutes les nuances du vert dans les jardins publics et du bleu sur les vagues de la Seine, ciel impeccable et sourire incrédule sur le visage des touristes.

Défier la mort

Échos de la francophonie

La chronique de Dénes Baracs

Défier la mort, un rêve vieux comme l’humanité. Car s’il est vrai que la résurrection nous est promise par les différentes religions, le délai d’attente après notre disparition, tout comme les détails de l’événement sont incertains.

Si je parle ici de transcendance c’est parce que, ces dernières semaines, j’ai assisté à plusieurs défis envers la mort, anecdotiques ou historiques. Commençons par les premiers. J’ai la chance de connaître Yvon Toussaint, cet excellent collègue belge à Paris. Eh bien, je viens d’apprendre qu’il a écrit un livre fascinant sur la mort… d’Yvon Toussaint…

Budapest Accueil a 15 ans

Nombreux sont les expatriés francophones qui connaissent et fréquentent Budapest Accueil, une association de bénévoles qui accueille et aide les familles expatriées à se sentir bien dans leur nouveau cadre de vie.

Budapest Accueil est l’un des 168 Accueils répartis dans 78 pays que regroupe la FIAFE, Fédération Internationale des Accueils Français et francophones à l’étranger. A l’occasion de la Soirée organisée pour fêter les 15 ans de l’association, et qui a réuni environ 130 personnes, le JFB a rencontré Marie Cortey Dumont, Présidente de la FIAFE, venue spécialement pour l’événement et Evelyne Ollier, Présidente de Budapest Accueil.

Échos de la francophonie: Champions d’hiver

La chronique de Dénes Baracs

 Si la Hongrie n’est pas exactement le plat pays “avec des cathédrales pour uniques montagnes” évoqué par Jacques Brel (notre Mont Blanc, le Kékes, dépasse à peine les 1000m), du point de vue des sports d’hiver nous ne sommes pas loin de cette définition. J’ai donc suivi avec intérêt la performance des quelques braves athlètes rouge-blanc-verts qui ont fait le long voyage vers Vancouver pour défendre nos modestes chances. Avec intérêt mais en sachant que dans la multitude des habitués des sports d'hiver et de la montagne, ce serait déjà un exploit que d’arracher une place parmi les 10, 20 ou 50 premiers. Un palmarès plus nourri passe pour un rêve dont je ne peux connaître l’issue au moment d’écrire ces lignes.

Rendez-vous en terres inconnues

Échos de la francophonie

La chronique de Dénes Baracs

La recette est apparemment simple: vous prenez une célébrité très connue et suffisamment téméraire pour accepter que des producteurs l’emmènent en Terre Inconnue (d’elle et du téléspectateur) pour y passer plusieurs jours au sein d’un peuple autochtone afin d’y partager la vie des habitants et décrire au public ses impressions et émotions. Le résultat peut être varié. 

Anniversaires

Échos de la francophonie

La chronique de Dénes Baracs

J’ai vécu le vingtième anniversaire de la chute du Mur de Berlin en direct, grâce à la chaîne publique française France 2 qui en a fait un événement médiatique de premier ordre. Les rédacteurs du journal du matin ont tous fait le voyage pour nous présenter les nouvelles en direct de la capitale de l’Allemagne, aujourd’hui réunifiée, mais qui, le matin du 9 novembre 1989, était encore divisée par ce fameux mur en place depuis 28 ans dont nul ne pouvait prévoir qu’il tomberait le jour même.

Un trio exemplaire

Quelques semaines avant que Madrid n’accède à la présidence de l’Union Européenne, au 1er janvier 2010, M. Pierre Labouverie, ambassadeur de Belgique à Budapest, évoque avec enthousiasme le trio qui présidera l’Europe au cours des 18 mois suivants: l’Espagne, la Belgique et la Hongrie.

Et la lumière fut!

 Interview de Nicolas Keutgen, Directeur deTungsram-Schréder en Hongrie

La société Tungsram, fondée en Hongrie en 1896, produit des ampoules électriques et des tubes à vide. Fondée en Belgique, à Liège, en 1907, la société de "Constructions Electriques Schréder" est désormais spécialisée dans la conception et la fabrication de luminaires extérieurs, de projecteurs et mobilier urbain. Nicolas Keutgen, Directeur général de Tungsram-Schréder Zrt. évoque les dernières grandes réalisations de cette entreprise.

Une matinée dans la ville basse

Les tribulations d’une Hongroise à Bruxelles

La «chapelle des marais» - c’est à peu près la signification de l’origine du mot «Bruxelles». J’habite la commune de Woluwe-Saint-Pierre, dont les étangs sont filtrés et drainés constamment et dont les parcs sont d’une beauté exquise, on dirait des cartes postales... mais ne vous couchez surtout pas sur l’herbe si vous ne voulez pas devoir rentrer immédiatement vous changer car la terre est une éponge gorgée d’eau et le gazon y est par ailleurs couvert de fientes d’oie. Ici, les renards parcourent les rues la nuit (résultat du travail bénéfique des Verts). Le matin en revanche, les rues se remplissent d’hommes et de femmes de toutes origines, Allemands, Lithuaniens, Italiens, Espagnols, Japonais, Togolais, Brésiliens, Finnois et Belges bien sûr, qui vont rejoindre leurs bureaux dans d’autres communes comme Etterbeek, Molenbeek, Schaerbeek ou Bruxelles Ville.

Publicité

 

Le JFB sur Facebook

 

Syndication

Syndiquer le contenu