Vous êtes ici Francophonie

Francophonie


Francophonie

UNE SOIRÉE, TROIS LAURÉATS

Soirée Théâtre à l’Institut Français de Budapest avec trois troupes de lycéens francophones.

Tout commence à Pécs

Peut-être le saviez-vous, peut-être pas : chaque mois comme partout dans le monde, dans toute la Hongrie, de Budapest à Pécs, en passant par toutes les grandes villes du pays, est organisé le Mois de la Francophonie. Ce rassemblement festif unit francophones et francophiles. Durant ces quatre semaines, de multiples programmes culturels sont proposés, de la conférence au concert, en passant par le cinéma et le théâtre. À Pécs, c’est précisément entre le 21 et le 24 mars cette année que le « Festival de Théâtre Lycéen Francophone», organisé par l’association « Frandia » (Fondation pour le théâtre scolaire en langue française) et la section francophone du lycée Leőwey a réuni, pour la 27ème fois des troupes de lycéens venus de toute la Hongrie pour concourir, mais également du Québec, de Roumanie, de République Tchèque et d’Égypte pour y présenter leur travail, soit 18 troupes au total.

L’Institut Français de Budapest, partenaire de ce Festival, a voulu nous faire connaître le talent de certains jeunes en organisant le jeudi 26 mai une Soirée Théâtre réunissant trois troupes lauréates de l’édition 2016.

« Notre domaine hongrois est réputé dans les milieux francophones »

Hébergée par l’Institut Français, la librairie Latitudes propose un large éventail d’ouvrages : romans, bandes dessinées, manuels d'apprentissage du français... Difficile de ne pas y trouver son bonheur ! A la veille du Mois de la Francophonie, le JFB a rencontré Flora Dubosc, « maîtresse » des lieux.

« Les Loustics » et l’enseignement du français

Rencontre avec Hugues Denisot à l’Institut français

Apprendre tout en s’amusant, c'est le rêve des élèves et c'est ce que quelques manuels scolaires de français langue étrangère réussissent à réaliser comme par exemple le manuel « les Loustics », paru chez Hachette.

Nous avons rencontré l'auteur qui, après avoir enseigné dans plusieurs pays en Europe et aux Etats-Unis, lance, en tant qu’attaché de coopération éducative de l’Institut français et coordinateur des Alliances françaises de Hongrie, une campagne d’information sur les bienfaits de l’apprentissage précoce des langues étrangères et notamment du français auprès des parents et des partenaires éducatifs hongrois.

Le gourmet de Bordeaux : Le terroir français au cœur de Budapest

C'est une boutique made in Hexagone installée à l'Institut Français de Budapest. Le Gourmet de Bordeaux, magasin de produits du Sud-Ouest, mais aussi d’autres parties de la France, à pris ses quartiers dans le bâtiment depuis un an. Voyage au pays du vin et de la gastronomie.

Le label d’excellence du Lycée Kölcsey

Rencontre avec M. Eric Fournier, Ambassadeur de France en Hongrie

LabelFrancEducation a décerné le label d’excellence au Lycée bilingue Kölcsey pour sa réussite dans l’enseignement du français. Le plurilinguisme est l’enjeu du XXIe siècle. Informer nos lecteurs des résultats de l’enseignement du français, langue porteuse de valeurs universelles, est important pour notre Journal Francophone.

M. Eric Fournier, Ambassadeur de France en Hongrie a bien voulu nous accorder une interview après le dévoilement de la plaque d’excellence.

L’abolition de la peine de mort, des avocats francophones engagés !

Ce Vendredi 9 Octobre a eu lieu au Ministère des Affaires Etrangères à Paris la remise des prix du concours de plaidoiries organisée en partenariat avec Organisation Internationale de la Francophonie, la Conférence Internationale des Barreaux et l’ONG « Ensemble contre la peine de mort » et en présence de Matthias Fekl, Secrétaire d’Etat chargé du commerce extérieur, de la promotion du tourisme et des français de l’étranger, de l’Ambassadrice pour les Droits de l’Homme Patrizianna Sparacino-Thiellay et de Maitre Robert Badinter.

L’institut Français à l’heure de la COP21

Samedi 19 septembre, l’Institut organisait une journée portes ouvertes pour la rentrée 2015. L’occasion de rappeler les activités qui y sont proposées mais aussi d’évoquer le sommet international sur le climat qui aura lieu à Paris en novembre.

Elle parcourt l'Europe contre Crohn

Trois fleuves (Loire, Rhin, Danube), dix pays et soixante bornes par jour. Julie Bontemps, cadre commerciale, a décidé d’enfourcher sa bicyclette jusqu’au bout de l’EuroVelo6. Objectif : réunir un maximum de fonds et booster la recherche scientifique face à cette affection du système digestif qui touche près de 60 000 personnes en France dont son frère. Et profiter du paysage. Bien entendu !

Le prix de la Paille d’Or décerné à l’UFE Hongrie

L’association Oltalom, qui œuvre pour soutenir les nombreux sans-abri de Budapest, a décerné le mardi 26 mai, le prix de la Paille d’Or à l’UFE Hongrie, en récompense de son soutien sans faille au cours de ces dernières années. L’UFE Hongrie, association franco-hongroise des Français de l’étranger, affiliée à l’UFE Monde, organise chaque année un dîner gala de l’épiphanie au profit d’une association caritative. Des lots offerts par les entreprises sponsors font l’objet d’enchères muettes dont le profit est entièrement reversé à l’œuvre caritative sélectionnée. L’association Oltalom a été sélectionnée à plusieurs reprises bénéficiant ainsi de dons de plusieurs millions de forints, dons de plus en plus nécessaires du fait de la dégradation, en Hongrie comme dans le reste de l’Europe de la situation des moins favorisés.

Thomas Schreiber n'est plus

Journaliste au Monde et à l’Express, éditorialiste à RFI, collaborateur à la Documentation française, chroniqueur de notre journal et de l’Hebdo 168 óra, également bien connu des téléspectateurs de TV5 Monde pour ses apparitions dans l’émission „Kiosque”, Thomas Schreiber vient de nous quitter. Lui qui venait encore récemment de se rendre à Budapest pour une intervention à l’Institut Français de Budapest pour parler de François Fejtő et où nous l’avions trouvé en bonne forme toujours aussi avenant et souriant.

Celles et ceux qui l’ont connu restent frappés par cette douceur, cette affabilité et surtout, cette immense modestie qui émanaient de sa personne. Son sourire va cruellement nous manquer.

Entre autres ouvrages, Thomas Schreiber publia ses souvenirs sous le titre „J’ai choisi la France”. (*).

En son hommage nous republions la chronique de Dénes Baracs où il parle de Thomas Schreiber et nous retrace les différentes phases d’une vie incroyablement riche et passionnante.

Pierre Waline

(*) éditions France Empire, 2010

Publicité

 

Le JFB sur Facebook

 

Syndication

Syndiquer le contenu