Vous êtes ici Billet d'humeur

Billet d'humeur


Billet d'humeur

SUR LA PISTE DE L’OR BLANC

Ça y est, c’est officiel : nous venons de passer un hiver pratiquement vierge de toute neige et dont la douceur n’a paraît-il pas été enregistrée depuis 100 ans qu’il existe des outils de mesures météorologiques fiables en Hongrie.

Au rancart, déneigeuses, sacs de sel et Moonboots ! Bienvenue-Bienvenue aux cigognes prématurément rentrées d’Afrique et aux crapauds de Styrie. Partout les amandiers sont en fleurs et les cerisiers aussi. Oui, vraiment c’est épatant. Tout est précocement si joli.

FEMMES, FEMMES FEMMES !

Et oui, en cela aussi il semble que nous réclamions de façon de plus en plus préoccupante notre dû de parité. Des indicateurs encore disparates commencent à laisser soupçonner que peut-être les femmes ne sont pas intrinsèquement les inoffensives protectrices de vie qu’on a toujours voulu croire.

REGARDERA-REGARDERA PAS

 
Voilà bien quel était le grave dilemme de Bécassine depuis que ses copines de Clocher-les-Bécasses ne cessaient de lui échauffer la coiffe avec cette série télévisée qui, paraît-il, était trop marzh (sensass en gaélique). Depuis leur contamination, elles étaient toutes tombées jupons par-dessus tête et s’étaient mises à faire n’importe quoi :
 
-Jouer au poker une fois par semaine en avalant de grandes bolées de cidre dans d’immenses mugs blancs (tasses en ricain) parce que le Quimperlé ça fait démodé.
 
. Déblatérer beaucoup sur l’Amou-ouour et zieuter d’un air concupiscent tous les coqs pré pubères du village (et allez savoir pourquoi, surtout les jardiniers ?).
 

Publicité

 

Le JFB sur Facebook

 

Syndication

Syndiquer le contenu