Vous êtes iciMarche Rákóczi

Marche Rákóczi


Budapest (Pesth) au XIXème siècle vue par un voyageur peu ordinaire: Hector Berlioz...

 „Je ne suis pas heureux dans mes relations avec le Danube....Et pourtant, combien je l’ai admiré, comme je l’ai loué, ce puissant et majestueux fleuve!”. Propos émis par Berlioz faisant allusion aux désagréments causés par une crue du fleuve lors d’un voyage qu’il effectua à Vienne et Budapest en 1846.

Le Danube, leitmotiv d’une manifestation qui se tient actuellement à Budapest, DUNAFEST du 1er au 3 septembre. Avec non moins de douze programmes culturels alliant la musique au cinéma en passant par la littérature, le théâtre, les arts déco et l’urbanistique, ou encore un divertissement pour enfants. Avec, pour clore et couronner le tout, un concert (gratuit) donné par le chef Iván Fischer et son prestigieux Orchestre du Festival (BFZ). Un programme que notre ami Berlioz, dont on sait l’ouverture, n’aurait certainement pas renié.

Publicité

 

Le JFB sur Facebook

 

Syndication

Syndiquer le contenu