Vous êtes iciLivre: Big-Shoot

Livre: Big-Shoot


By JFB - Posted on 09 mai 2012

Nouvelles perspectives du théâtre africain à Budapest

Le 19ème Festival du livre de Budapest (qui s’est tenu du 19 au 22 avril 2012) a salué la publication de livre Big-Shoot de Koffi Kwahulé chez l’Harmattan. Il s’agit de la première traduction en hongrois, par Zsófia Molnár, d’un recueil de trois pièces de théâtre de cet auteur contemporain ivoirien.

 


 

Big-Shoot, Brasserie et Mélancolie des Barbares sont autant d’histoires de guerres, de bourreaux et de victimes que l’auteur veut faire partager au public, sans nécessité de préciser dans quel pays les violences humaines sont faites. «Pendant longtemps la fiction africaine a été en dehors du monde. La place des peuples dans le monde n’est pas seulement politique ou militaire. Les peuples peuvent créer des fictions. Il fallait remettre le théâtre africain au centre du monde pour faire vivre et faire partager l’expérience humaine des Noirs aux autres aussi.», précise l’auteur.

Le théâtre de Koffi Kwahulé, sa langue et ses histoires, véhiculent un rythme et une force qui vous traversent l’esprit et le corps. Yazid Lakhouache, directeur du Théâtre du Jour, et metteur en scène, entre autres, des pièces de Koffi Kwahulé, évoque sa rencontre à Paris avec le dramaturge en ces termes: «Les textes de Koffi Kwahulé, auteur essentiel ces dernières décennies, sont forts et poétiques. Ils m’ont profondément pris le cœur et les rêves. Il y a une grande fraternité. J’ai rêvé ces spectacles et je les ai mis en scène.» En effet, Yazid Lakhouache a monté Big-Shoot et Brasserie dans le cadre du festival de théâtre, Les «Frankolorés», à Budapest comme à Vienne. Il est l’initiateur de ce festival qui a pour objectif de diffuser les dramaturgies francophones en Europe centrale. Dans ce cadre, ont également été présentés au CIEF et à l’Institut français d’autres auteurs africains : Aristide Tarnagda, Guy Régis Jr, Kossi Efoui, José Pliya et, Gerty Dambury pour sa part originaire de la Guadeloupe.

Des spécialistes comme Sylvie Chalaye, professeur à la Sorbonne et responsable éditoriale de la rubrique théâtre dans «Africultures», et Nadine Chausse, responsable de la Maison des auteurs du festival «Les Francophonies en Limousin» y ont tenu des séminaires très pointus.

La publication du recueil de Koffi Kwahulé en hongrois inaugure donc un nouveau pas dans la collaboration avec les éditions l’Harmattan-Hongrie dirigées par Ádám Gyenes. Koffi Kwahulé, auteur d’une vingtaine de pièces traduites dans plusieurs langues et récompensées par de nombreux prix, est également romancier, acteur et metteur en scène. Il appartient à une nouvelle génération qui, contrairement aux anciens, est en quête d’un langage propre tourné vers la recherche esthétique plutôt qu’idéologique. Il se nourrit de plusieurs héritages, africain comme européen, pour créer une écriture innovante, marquée de contradictions à l’image de ce que ces auteurs appellent la «zébrure». Il en découle une langue forte, brute, vivante à l’instar des rythmes de jazz auxquels on aime à le comparer. Ses qualités en font l’un des auteurs les plus joués dans le monde.

Sites à consulter:

www.letheatredujour.com

www.lesfrankolores.com

www.harmattan.hu

www.lesfrancophonies.com

www.africultures.com

Milena le Comte Popovic  

Aucu vote pour l'instant.

Publicité

 

Le JFB sur Facebook

 

Syndication

Syndiquer le contenu