Soirée Un livre – Un vin, Librairie Latitudes

Dans un climat atypique de pandémie mondiale, la librairie Latitudes organisait jeudi 12 mars une rencontre avec l’auteur Romain Puertolas. Le romancier était présent à Budapest pour échanger autour de son nouvel ouvrage : La police des fleurs, des arbres et des forêts, publié chez Albin Michel.

Romain Puertolas est un homme, un écrivain, qui se distingue des sentiers tracés de l’écriture. Par son parcours tout d’abord : titulaire d’une maîtrise en Lettres et Civilisation Espagnoles, d’une maîtrise en Français Langues Étrangères, mais aussi d’un diplôme de météorologie, tout en étant un magicien en parallèle. Il devient ensuite lauréat du concours d’Officier de Police, poste qu’il exerce avant la publication de son premier roman, mondialement connu : L’extraordinaire voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoire Ikéa, aux éditions Le Dilettante : 2013. Deux ans plus tard, il publie un autre grand succès : La petite fille qui avait avalé un nuage grand comme la Tour Eiffel, à nouveau chez Le Dilettante : 2015.

Romain Puértolas est un homme curieux qui aime sortir de sa zone de confort. Il fait le pari d’écrire un roman policier, plutôt atypique. Dans sa Police des fleurs, des arbres et des forêts il reprend les codes de ce genre : il y aura un meurtre, une enquête, du sexe ; mais pour mieux les détourner et les insérer dans un univers qui lui est propre.

Dichotomie champêtre

Car c’est dans la France des années 60, en 1961 année du concert d’Édith Piaf aux Galeries, que Romain Puértolas emmène son lecteur. Une époque que l’auteur a travaillé, étudié dans les moindres détails, jusque dans le matériel utilisé par la police française. Il joue avec l’antinomie entre un milieu urbain conquérant et une campagne qui semble avoir manqué la modernité pressée des Trente Glorieuses naissantes. Une dichotomie aussi dans les personnages, surtout entre le jeune policier de la ville, et le garde champêtre.

Et Romain Puertolas s’amuse par les jeux de mots, une véritable dentelle de vocabulaire, à perdre le lecteur dans cette enquête. Une investigation sous forme épistolaire où le temps et l’espace n’ont plus de sens dans ce village. Un village de P., au temps long, auquel le lecteur ne peut que s’y attacher. Romain Puértolas a prévu deux suites à ce roman policier décidément pas comme les autres. Pour notre plus grand plaisir.

Sandra Merlet

Articles: 
field_vote: 
Aucu vote pour l'instant.