Vous êtes iciUn succès paranormal

Un succès paranormal


By JFB - Posted on 03 juin 2008

Depuis son Audimat record, du 3 avril, avec «A kiválasztott», «l’élu», sur TV2, une déclinaison locale d’un show ayant déjà fait ses preuves ailleurs, Uri Geller est redevenu, en Hongrie, un thème de conversation à la mode. Quoi que l’on puisse penser de lui, il faut tout de même admettre qu’à 61 ans, le pape du paranormal en paillettes, fait encore une belle carrière.

Uri Geller énerve beaucoup de gens, particulièrement dans le monde de l’illusion. De Gérard Majax à James Randi, nombreux sont ceux qui ont démontré qu’ils pouvaient en faire autant sans se prétendre investis de pouvoirs d’origine inconnue mais tellement divins que les médias n’envi-sagent pas de s’en priver. Uri Geller, qui sur son site Internet affirme avoir des liens familiaux lointains avec feu Sigmund Freud, anime des émissions télévisées, publie des livres, des disques, des vidéos, fait du conseil en entreprise et vend des kits pour développer vos pouvoirs paranormaux, en bref, il se vend à toutes les sauces. Né en Israël, de parents d’origines hongroise et autrichienne, il dit avoir eu la révélation de ses pouvoirs en tordant, sans la toucher, sa cuillère à soupe à l’âge de cinq ans. Les mauvaises langues diront qu’il faut faire attention à la soupe aux champignons, mais ses parents sont témoins de sa bonne foi. Depuis, le petit Uri a grandi et multiplié les prodiges et leurs bénéfices. En plus du coup des petites cuillères, l’animateur de télévision israélien le plus connu dans le monde peut effacer des disquettes sans les toucher, lire certaines pensées chez autrui, trouver des objets à distance (y compris de l’or et du pétrole mesdames et messieurs !), réparer montres et horloges, faire tourner les aiguilles de boussoles par le pouvoir de la pensée et, mon préféré, faire pousser des radis rouges en quelques secondes ! Sinon, M. Geller est un homme comme les autres, blessé, malgré ses pouvoirs, pendant la guerre des Six-Jours, il a été top model et a participé à l’invention de divers gadgets dont un détecteur de faux billets et de faux diamants, il a aussi fondé une famille.

M. Geller met en avant les nombreuses expériences scientifiques auxquelles il a participé et le fait que les scientifiques présents n’aient pas pu trouver comment il avait fait. Le problème est que personne ne sait dans quelles conditions ces expériences se sont déroulées. Le plus grand détracteur de Geller est James Randi, un ancien illusionniste professionnel dont l’activité principale aujourd’hui est de tenter de démontrer les trucages qu’utilisent ceux qui vivent de leurs supposés pouvoirs. Randi est à l’ori-gine du prix d’un million de dollars qui est tenu à la disposition de toute personne pouvant démontrer un pouvoir surnaturel ou occulte dans des conditions de test acceptées par les deux parties. Jusqu’à aujourd’hui personne n’a été en mesure de réclamer ce prix. Randi a consacré un livre peu flatteur à Geller et a promis qu’il exposerait publiquement tous les trucs de celui-ci. Malgré sa réputation sulfureuse, ou à cause d’elle, les admirateurs de Geller sont légion et il est toujours à la recherche de son successeur...

Comme l’écrivait Paul Valéry : « Le mensonge et la crédulité s’accouplent et engendrent l’opinion ».

Xavier Glangeaud

Aucu vote pour l'instant.
Étiquettes

Publicité

 

Le JFB sur Facebook

 

Syndication

Syndiquer le contenu