Appréhender la Hongrie par son histoire…

Les livres du JFB

Si vous souhaitez mieux connaître l’histoire de la Hongrie après le traité de Trianon, alors lisez les mémoires d’un grand intellectuel hongrois exilé à Paris. A la fois réflexion historique et histoire d’un homme engagé au service de la liberté, cet ouvrage se lit plutôt facilement dans son genre et permet d’avoir un bon panorama de l’histoire politique hongroise de 1920 aux années 80.

 

 

L’auteur de ces mémoires, François Fejtô, est considéré comme l’un des grands spécialistes de l’Europe centrale : il a consacré l'essentiel de sa carrière journalistique et littéraire à l'étude des régimes communistes est-européens, dont il aura observé la naissance, les progrès, le déclin et la chute.

Montée du nazisme, persécutions antisémites, purges staliniennes, autant d’évènements fondamentaux qu’on ne connaît pas forcément toujours, avec un regard «hongrois». Il est également intéressant d’avoir le point de vue d’un Hongrois, alors exilé à Paris, sur les évènements de 1956.

Ce livre est d’autant plus captivant que :

- Fejtô est un interlocuteur critique de Malraux et de Sartre,

- il a côtoyé les grandes figures du Komintern et du mouvement communiste,

- il a dialogué avec les maîtres du Kremlin et avec Tito, Castro et Willy Brandt,

- il a admiré et critiqué le général de Gaulle et François Mitterrand,

- il est l’ami d’Edgar Morin et de Jean-François Revel,

- il était proche de grands écrivains hongrois tels que József Attila et Zoltán Szabó.

Un seul regret : le lecteur risque de s’essouffler peut-être un peu en cours de route du fait du nombre de pages.

Mémoires, De Budapest à Paris - François Fejtô - 1986, éditions Calmann Lévy histoire, 317 pages.

Découvrir une collection…

Pas plus gros qu’un livre de poche, ces petits guides littéraires (Le goût de…) nous font découvrir capitales et cités mythiques à travers le regard de gens de lettres locaux ou d’artistes voyageurs. L’auteur du Goût de Budapest, Carole Vantroys, a réuni ici une sélection de textes rédigés par des écrivains ou historiens célèbres.

Pour la plupart hongrois, les écrivains qui nous servent de guides offrent un portrait fidèle de la capitale hongroise puisqu’ils chantent les mérites de leur ville tout en en dénonçant parfois les travers. Assez critique, Dominique Fernandez dit ainsi : « La nation hongroise, enfin reconnue après des siècles de domination étrangère (…) voulut rattraper le passé dont ses tyrans l’avaient spoliée. Empressement aussi touchant que ma-ladroit, qui explique la multiplication de ces édifices composites. Le plus spectaculaire se trouve dans le Városliget. (…) Chacune de ses parties s’inspire d’une époque différente. (…) «En nul autre endroit de Budapest le touriste ne comprend mieux, à la fois comment la hâte de résumer l’histoire nationale a engendré des monuments qui en reflètent simultanément toutes les phases, et pourquoi une telle synthèse de styles hétéroclites ne pouvait aboutir qu’à du kitsch.»

Ce livre regorge de trésors :

- On y pioche des anecdotes sur Budapest.

- On y découvre quelques belles plumes hongroises comme Péter Nádas, Sándor Márai, François Fejtô et György Konrád ; c’est d’ailleurs l’occasion de repérer quelques bons titres de romans.

- On y trouve aussi bien un petit le-xique original de Budapest (en fin d’ouvrage : «quelques mots clés pour goûter pleinement la ville») que la recette du poulet au paprika par Gundel !

- On y apprend qu’être de Pest ou de Buda n’est pas un dilemme franco-français, mais bien budapestois. En effet, même si l’union de Buda, l’Allemande, la vieille cité royale sur sa colline, et de Pest, la Hongroise, la ville marchande, a été proclamée en 1873, aujourd’hui encore on est de Pest ou de Buda avant d’être budapestois. Chacun prend partie, même les écrivains : Sándor Márai préférait ainsi Buda car on y «respire plus facilement».

Bref, un petit livre léger et charmant à lire ou à offrir pour donner envie de (re)découvrir Budapest.

Le goût de Budapest, aux éditions Mercure de France - Janvier 2005 - 127 pages

Clémence BRIERE

 

field_vote: 
Aucu vote pour l'instant.