Vous êtes iciDrame à Hurghada

Drame à Hurghada


By JFB - Posted on 25 novembre 2011

Accident mortel

 

Le dimanche 6 novembre, l’annonce d’un tragique accident de bus transportant un groupe de touristes hongrois dans la station balnéaire égyptienne d’Hurghada, a plongé la Hongrie dans le deuil. Bilan : 11 morts et 29 blessés.

 


 

Après avoir passé une semaine de vacances en famille, la plupart de ces touristes hongrois s’apprêtaient à regagner la Hongrie. Mais malheureusement le bus loué par l’agence de voyage Best Reisen s’est trouvé à ce moment-là entre les mains d’un chauffeur imprudent.

Les informations tardives et contradictoires ont laissé comprendre, qu’en dehors de l’imprudence du chauffeur, l’état très dégradé des routes aurait été aussi l’une des raisons de ce malheureux accident qui s’est produit à l’entrée d’Hurghada, ville qui se trouve à 510 Km au sud-est du Caire.

Aussitôt prévenues, les autorités Hongroises ont mis en place une cellule de crise afin d’organiser le rapatriement des corps des personnes décédées mais aussi des blessés. Dès les premières minutes, le chef du gouvernement égyptien aurait contacté l’Ambassade de Hongrie en Egypte afin de présenter ses condoléances. Il a dépêché également sur place les meilleurs médecins et spécialistes égyptiens. La plupart des blessés ont été transportés et soignés à l’hôpital d’Hurghada, exceptés 4 blessés graves, dont un enfant âgé de 13 ans, qui ont été transportés par hélicoptère dans un hôpital du Caire. Les opérations de sauvetage ont été coordonnées par le gouvernement égyptien.

 

Un chauffeur trop fatigué

Selon les premières informations, le bus aurait percuté un camion et serait tombé dans un fossé. Mais un peu plus tard, l’agence locale d’information a déclaré que la première thèse était écartée et que l’accident aurait été causé par un excès de vitesse de la part du bus. Force est de constater que l’excès de vitesse est une chose courante en Egypte chez les chauffeurs de bus et de taxi qui négligent trop souvent le code de la route. L’enquête a aussi révélé que le chauffeur du bus était particulièrement fatigué le jour de l’accident puisqu’il venait de réaliser un aller-retour vers le Caire (510 Km).

Dès l’alerte, la cellule de crise, suivie de près par les deux chefs du gouvernement, a mis en place un plan de rapatriement qui s’est avéré très efficace. Ainsi le jeudi 9, l’ensemble des blessés ainsi que les corps des 11 défunts étaient rapatriés en Hongrie.


Les excuses égyptiennes

L’Ambassadeur d’Egypte en Hongrie, Aly El Hefny, a présenté ses excuses aux familles des disparus en exprimant, au nom de l’État égyptien et en son nom personnel, ses profonds regrets. « Nous compatissons au malheur des familles et nous mettons tout en oeuvre pour savoir ce qui s’est passé ». Les Ministères égyptiens de l’intérieur et de la justice ont lancé une enquête et le chauffeur du bus sera remis à la justice dans les semaines qui viennent. Un tel accident équivaut en Egypte à un délit.

Hamid Hammad

 

Aucu vote pour l'instant.

Publicité

 

Le JFB sur Facebook

 

Syndication

Syndiquer le contenu