Vous êtes iciVisages politiques: Gábor Kubatov

Visages politiques: Gábor Kubatov


By JFB - Posted on 18 avril 2011

Gábor Kubatov, Secrétaire général du Fidesz, est avant tout un supporter acharné de football. Il est d’ailleurs très actif pour trouver des solutions aux problèmes de financement de ce sport populaire.

 "Le football, de moins en moins attractif pour les investisseurs et capitaux privés, nécessite aujourd’hui un fonctionnement transparent et une organisation claire. si ces objectifs sont mis en oeuvre, alors la performance et le succès seront au rendez-vous, et l’argent affluera à nouveau dans les caisses des clubs de football» affirme Gábor Kubatov sur son blog. Passionné depuis toujours par le football, il vient d’être nommé président du club FTC (Fradi), un club de football prestigieux, classé en ligue 1, également connu pour ses scandales et difficultés financières. D’après le nouveau président, c’est l’heure du renouveau pour ce club qui aura désormais pour motivation première le titre de champion national. „Finis les temps riches en scandales et en échecs, nous allons retrouver notre réputation perdue”, s’est en effet réjoui Gábor Kubatov.

Gábor Kubatov a suivi des études à l’Ecole supérieure de Communication de Budapest, puis à l’Université des sciences agraires de Gödöllô. Depuis son adhésion au Fidesz en 2002, il n’a cessé de gravir les échelons politiques. Il a d’abord été Premier Secrétaire du Fidesz de Soroksàr en 2003, et porte-parole national chargé des activités de coordination du parti à partir de 2004. Lors des élections législatives de 2006, qui se soldèrent par un échec pour le Fidesz, il a été chef de campagne, chargé de la mobilisation électorale, mais aussi candidat à la députation sur la liste Fidesz de Budapest. Sa candidature fut couronnée de succès. Son poids politique s’est accru avec son intégration dans la commission culturelle et communication du Parlement, puis dans celle des droits de l’homme, de l’immigration et de la religion. En 2006, il est nommé Secrétaire général du Fidesz. C’est à ce titre qu’il devient directeur de campagne pour les élections municipales qui se tiennent la même année. Il retrouve ce poste à nouveau en 2008, lors du referendum organisé par le Fidesz contre l’instauration du forfait hospitalier, contre le prix des consultations médicales et aussi contre les droits d’inscription à l’université. Lors des élections européennes de 2009 et des élections législatives de 2010, il est maintenu dans ses fonctions.

Mais Gábor Kubatov est avant tout un supporter de football. Un an après avoir adhéré au bureau du FTC (Club de Sport de Ferencváros), il est nommé président du Fradi, club de sport prestigieux mais dont la réputation s’est progressivement effritée en raison de scandales permanents.

Le FTC, comme la plupart des clubs de football, fonctionne comme une holding, dans laquelle les différentes filiales mènent une activité autonome : 51% des parts appartiennent au club mère, et le reste est réparti entre les filiales. Le financement s’effectue selon un système mixte, à la fois par le club et également par les sponsors. Pour qu’il y ait un fonctionnement équilibré, le capital privé est nécessaire au même titre que les subventions publiques. Malheureusement, beaucoup de divisions fonctionnent aujourd’hui sans fixer les règles budgétaires adéquates et sans gestion commerciale. Ce fut le cas du Fradi, qui en raison d’une gestion chaotique, a fini par s’endetter. „Il faut tout d’abord prendre les problèmes à la source, organiser les clubs et rendre leurs comptes plus lisibles pour attirer les investisseurs privés ”, souligne M. Kubatov. La transparence dans les clubs de sport sera traitée dans la nouvelle loi sur le financement des sports professionnels, en cours d’élaboration. Si l’Union européenne approuve cette loi, les sociétés hongroises pourront subventionner le sport hongrois plus facilement grâce à des mesures fiscales favorables. En raccourcissant les circuits de financement de ce type d’activités sportives, on arrivera probablement à réintroduire plus de transparence et d’efficacité.

 

Aucu vote pour l'instant.

Publicité

 

Le JFB sur Facebook

 

Syndication

Syndiquer le contenu